Avis BigCommerce — Tous les avantages et inconvénients

Notre contenu est strictement impartial. Cependant, pour financer notre travail, nous utilisons des liens publicitaires d'affiliation.

Avis BigCommerce

Cet article « Avis BigCommerce » traite de l’une des solutions e-commerce les plus populaires du moment.

Ici, je vais vous présenter les principales caractéristiques de BigCommerce. En découvrant tous ses avantages et inconvénients, vous saurez à la fin de l’évaluation si ce produit convient à votre entreprise ou pas.

Commençons d’abord par une simple question : qu’est-ce que BigCommerce ?


Qu’est-ce que BigCommerce ?

BigCommerce est une solution e-commerce payante et « hébergée » qui permet aux entrepreneurs de créer une boutique en ligne et de vendre leurs produits sur Internet.

« Hébergé » veut dire que BigCommerce tourne sur ses propres serveurs. Vous n’êtes donc pas obligé de payer un hébergement web ou d’installer un logiciel sur votre ordinateur pour l’utiliser. Tant que vous avez accès à un navigateur web et une connexion Internet, vous pouvez créer et gérer votre boutique où vous voulez.

En tant que software as a service (ou logiciel en tant que service), BigCommerce ne requiert pas d’acquérir une licence d’utilisation. Vous devez payer un abonnement mensuel pour l’utiliser.

BigCommerce offre une variété de templates personnalisables pour habiller votre boutique en ligne. Qui plus est, vous pouvez vendre des produits physiques et numériques et avoir accès à des outils qui vous permettront de faire de la publicité pour votre boutique.

Un template BigCommerce
Un template BigCommerce

La plateforme est principalement destinée aux personnes qui n’ont pas ou peu de compétences en web design. Mais cela n’empêche pas les amateurs d’informatique et les développeurs d’y trouver leur compte car il est possible de modifier le HTML et le CSS des boutiques BigCommerce.

Comme c’est le cas avec les autres solutions e-commerce hébergées (Shopify, Wix, Squarespace, Jimdo etc.), si BigCommerce met la clé sous la porte ou repart de zéro, vous serez contraint de déplacer votre boutique sur une autre plateforme (les utilisateurs de Magento Go en ont fait les frais !).

À moins que vous soyez capable de concevoir votre propre boutique de A à Z, vous vous laisserez probablement tenter par une plateforme hébergée comme BigCommerce pour la gestion de votre commerce. Heureusement, il s’agit de l’une des solutions e-commerce les mieux établies. En effet, elle est utilisée par plus de 60 000 personnes et l’entreprise compte plus de 1 000 employés. Parmi ses utilisateurs, on trouve notamment Ben and Jerry’s, Bliss et Skull Candy.

La tarification de BigCommerce

BigCommerce propose quatre différents forfaits mensuels :

  • BigCommerce Standard : $29.95 (soit 25€ environ) par mois
  • BigCommerce Plus : $79.95 (soit 67€ environ) par mois
  • BigCommerce Pro : $299.95 (soit 252€ environ) par mois
  • BigCommerce Enterprise : le prix varie selon les besoins de votre commerce

En prenant les forfaits « Plus » ou « Pro » à l’année, vous bénéficiez d’une réduction de 10% sur le montant total. Vous pouvez aussi obtenir la version d’essai gratuite de 15 jours en cliquant sur ce lien.

Les tarifs de BigCommerce
Les tarifs de BigCommerce en 2021

Les forfaits « Standard », « Plus » et « Pro » ont été conçus pour un usage personnel ou pour les petites entreprises tout au plus. Ils font partie de la gamme « Essentials » de BigCommerce. Le forfait « Enterprise » s’adresse, quant à lui, aux grandes entreprises (ou aux structures qui ont besoin d’une bande passante élevée et de fonctionnalités de vente avancées).

Les principaux arguments de vente

Comme vous le verrez, BigCommerce ne vous propose pas les mêmes fonctionnalités selon le forfait que vous choisissez. Mais certaines d’entre elles reviennent dans chaque forfait, notamment : 

  • une sélection de 12 templates gratuits
  • la possibilité de vendre un nombre illimité de produits physiques ou numériques de n’importe quel type, en appliquant les frais d’expédition de votre choix
  • un éditeur de page équipé de la fonction « glisser-déposer »
  • des intégrations avec Paypal et beaucoup d’autres passerelles de paiement
  • un nombre illimité de comptes d’employés
  • un système de gestion de blog
  • des fonctionnalités de SEO
  • des intégrations avec une multitude d’applications
  • des bons de réduction et des chèques cadeaux
  • une fonctionnalité d’évaluation de produits
  • la possibilité de modifier le CSS et le HTML à votre guise
  • le reporting professionnel

(Au fur et à mesure, vous en apprendrez un peu plus sur les capacités et performances de chacune d’entre elles). 

Il est rare qu’un créateur de boutique en ligne offre une telle gamme de fonctionnalités. En général, si on veut profiter de tant d’avantages, il faut prendre un forfait plus cher ou bien investir dans de multiples applications. 

Ainsi, à $29.95 par mois, le forfait d’entrée de gamme de BigCommerce en fait la solution e-commerce la plus rentable du marché. Bien sûr, les forfaits supérieurs vous permettent de débloquer encore plus de fonctionnalités. Nous allons donc nous pencher sur les différences qui existent entre tous les forfaits BigCommerce.

Les différences entre les forfaits BigCommerce 

Comme vous vous en doutez, le nombre de fonctionnalités auxquelles vous avez accès dépend du prix que vous allez payer. 

Chaque forfait offre une palette de fonctionnalités bien distincte, que je vais découvrir avec vous dès à présent. 

BigCommerce Standard

L’offre la moins chère de BigCommerce, le forfait « Standard », coûte $29.95. Cela avoisine les prix des premiers forfaits e-commerce de Shopify, de Wix et de Squarespace.

Cela dit, le BigCommerce Standard est bien plus avantageux que n’importe quel autre forfait de base. En effet, il comprend : 

  • une boutique en ligne indépendante
  • la possibilité de vendre un nombre illimité de produits
  • une bande passante illimitée
  • un espace de stockage illimité
  • un nombre illimité de comptes d’employés
  • des estimations de temps de livraison calculées en temps réel
  • des bons de réduction et des chèques cadeaux
  • une fonctionnalité d’évaluation et d’attribution de notes
  • des fonctionnalités de vente multi-devises
  • des fonctionnalités de point de vente (PDV) vous permettant de vendre dans un lieu physique à partir d’une boutique BigCommerce
  • le reporting professionnel
  • des fonctionnalités AMP (« Accelerated Mobile Pages »)

Avec ce forfait, vous en aurez pour votre argent ! L’offre standard de BigCommerce comprend tout ce dont vous avez besoin pour créer et gérer une boutique en ligne. On ne peut pas en dire autant des forfaits de base des produits concurrents. 

Point non négligeable : le forfait BigCommerce Standard facilite la vente dans plusieurs devises (conversion automatique incluse), ce qui n’est pas le cas des autres plateformes.

Le seul bémol, c’est que ce forfait ne propose pas de fonctionnalité d’enregistrement de paniers abandonnés

L’enregistrement de paniers abandonnés est un dispositif très utile. Vous pouvez vous en servir pour identifier les personnes qui ne sont pas allées jusqu’à l’étape du paiement et leur envoyer automatiquement un mail pour les encourager à finaliser leur achat. 

Cet outil figure dans le forfait « Basic » de Shopify qui a pourtant le même prix que le BigCommerce Standard, et cela coûte encore moins cher de l’avoir avec Squarespace. Cela ne joue pas en faveur de BigCommerce. Votre chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser $50,000 (soit environ 42 500€) avec le forfait « Standard ».

BigCommerce Plus

Passons au forfait supérieur, le BigCommerce Plus.

Outre les fonctionnalités qu’il y a dans le forfait « Standard », on y trouve :

  • l’enregistrement de paniers abandonnés
  • un panier d’achat « persistant » : les produits mis dans le panier sont sauvegardés même si le client retourne sur le site à partir d’un autre appareil.
  • l’enregistrement de carte de crédit : cela permet aux clients réguliers de sauvegarder leurs coordonnées bancaires sur votre boutique
  • la segmentation client

La segmentation client permet de subdiviser votre base d’utilisateurs en différents segments afin de prioriser certains clients selon leur activité et leurs achats. Elle peut, entre autres, servir à créer un programme de fidélité.

Votre plafond de chiffre d’affaires annuel est de $180,000 (soit environ 153 000€) avec BigCommerce Plus.

BigCommerce Pro

Le forfait suivant est le BigCommerce Pro. Il n’a pas beaucoup plus de fonctionnalités que le « Plus », mais vous disposez néanmoins d’un plafond de chiffre d’affaires annuel plus haut. 

En effet, vous avez droit à un chiffre d’affaires annuel de $400,000 (soit environ 340 000€) maximum. Une fois ce plafond dépassé, il faut payer un supplément de $150 (soit environ 127€) par mois par tranche supplémentaire de $200,000 (soit environ 170 000€).

L’une des fonctionnalités de ce forfait mérite une attention toute particulière : le Google Avis clients. C’est un programme qui permet de recueillir et afficher les retours des clients qui ont fait un achat sur votre site. 

Si vous activez le Google Avis clients, dès que le client achètera un produit sur votre boutique BigCommerce, il sera invité à émettre un avis dessus sur Google (après la livraison).

Quand vous avez activé Google Avis clients sur BigCommerce, vos clients reçoivent ce mail une fois leur commande réalisée
Quand vous avez activé Google Avis clients sur BigCommerce, vos clients reçoivent ce mail une fois leur commande réalisée.

Si le client accepte de le faire, Google lui enverra un questionnaire après réception de sa commande. Les avis collectés sont ensuite affichés sur votre site (via un badge Google Avis Clients), Search Ads et Google Shopping. 

Ce forfait propose d’autres fonctionnalités qui s’avèrent très pratiques : la navigation à facettes (équivalent de la recherche par filtre avancée) et la modification du SSL par le biais d’un tiers

BigCommerce Enterprise

Enfin, nous avons le forfait BigCommerce Enterprise.

Comme son nom l’indique, il s’adresse aux entreprises et aux sociétés qui ont de gros chiffres d’affaires (souvent plus de 1 million de dollars) et, par conséquent, des besoins commerciaux plus importants. 

Voici les fonctionnalités incluses uniquement dans le forfait Enterprise : 

  • les prix catalogue : cela permet de créer des règles de tarification en fonction de la segmentation client. Ainsi, les clients ne verront pas le même prix selon s’ils font partie d’un groupe ou d’un autre.
  • des appels API illimités : l’API (« Application Programming Interface », ou interface de programmation) de BigCommerce autorise les développeurs à partager des données entre votre boutique et d’autres applications, et le forfait « Enterprise » ne fixe aucune limite sur le nombre de partages de données qui peuvent être faits. C’est pourquoi ce forfait est plus adapté aux sociétés qui génèrent beaucoup de trafic vers leur boutique.
  • un accès prioritaire au support technique (support API inclus)
  • un gestionnaire de compte / conseiller BigCommerce.

Si le forfait « Enterprise » vous intéresse, vous devrez estimer vos besoins avec BigCommerce pour convenir d’un tarif. Plus vous aurez de besoins, plus le forfait coûtera cher. Cela dit, BigCommerce affirme que ses prix sont moins élevés que ceux du forfait spécial entreprises de Shopify (Shopify Plus coûte environ $2000, soit 1 700€ environ, par mois). 

Globalement, le support technique disponible avec le forfait « Enterprise » est de meilleure qualité. Plus complet, il s’occupe à la fois de la migration de données, de la configuration et de la gestion de compte.

Avec BigCommerce Enterprise, votre plafond de chiffre d’affaires annuel est négociable.

D’ailleurs, attardons-nous un peu sur les seuils de chiffre d’affaires.


Frais de transaction et seuils de chiffre d’affaires

La plupart des futurs utilisateurs de BigCommerce se posent la question suivante : « Quel montant va-t-on prélever sur mes ventes ? ».

Rassurez-vous, les forfaits BigCommerce n’impliquent aucun frais de transaction. Il s’agit là d’un atout de taille par rapport aux autres solutions e-commerce. 

Vous devrez néanmoins régler des frais de transaction par carte de crédit auprès de l’entreprise que vous avez choisie pour traiter les paiements. Le montant de ces frais varie selon la passerelle de paiement pour laquelle vous avez opté (j’y reviendrai plus tard). 

L’inconvénient, comme je l’ai dit plus haut, c’est que BigCommerce impose des plafonds de chiffres d’affaires annuel. 

Voici les seuils appliqués aux différents forfaits :

  • BigCommerce Standard : $50,000 (soit environ 42 500€)
  • BigCommerce Plus : $180,000 (soit environ 153 000€)
  • BigCommerce Pro : $400,000 (soit environ 340 000€)
  • BigCommerce Enterprise : négociable.

(Si vous avez le forfait BigCommerce Pro, vous pouvez débloquer votre plafond pour $150 par mois par tranche de $200,000 de ventes supplémentaires). 

J’ai demandé à BigCommerce ce qu’il se passe quand on dépasse les seuils imposés. Voici ce qu’on m’a répondu : 

« Quel que soit le forfait, nous autorisons un dépassement de 1 000 à 2 000 ventes maximum. Passée cette limite, les utilisateurs reçoivent des notifications leur expliquant qu’ils doivent souscrire au forfait supérieur car ils ont franchi le seuil de chiffre d’affaires annuel. Mais tant qu’ils ne dépassent pas les 1 000 à 2 000 ventes excédentaires, nous ne disons rien.»

BigCommerce

À mon avis, l’existence de ces seuils ne devrait pas être un problème pour la plupart des vendeurs. De plus, si votre commerce vous rapporte plus de 340 000€ par an, ce n’est pas une majoration mensuelle d’à peu près 127€ qui fera la différence. Mais je n’exclus pas la possibilité que de tels plafonds puissent en déranger certains. 

Il me semble que les concurrents de BigCommerce, par exemple Shopify ou Squarespace (article en anglais), ne fixent pas de plafonds de chiffre d’affaires. Il faudrait que l’entreprise s’aligne avec eux pour ne pas perdre de potentiels clients.

Quel est le forfait BigCommerce le plus intéressant ?

Selon moi, le forfait « Plus » a le meilleur rapport qualité-prix. Pour $79 par mois, vous avez accès à des fonctionnalités qui vous permettent souvent de multiplier vos ventes considérablement : l’enregistrement de paniers abandonnés (indispensable !), l’enregistrement de carte de crédit et le panier d’achat persistant. Tant que vous avez un trafic assez important et régulier vers votre site, les dépenses liées à ces fonctionnalités seront facilement couvertes.

Même si ce serait mieux qu’il n’y ait pas de seuil de chiffre d’affaires du tout, celui du forfait « Plus » est relativement élevé : 153 000€ environ.

À noter que BigCommerce offre un mois d’abonnement au forfait « Plus » (cumulable avec l’essai gratuit de 15 jours) pendant une durée limitée. Vous pouvez en profiter ici.


Les passerelles de paiement

BigCommerce vous donne deux possibilités pour accepter les paiements par carte bancaire. 

La plus simple, c’est d’utiliser l’option fournie par défaut : Adyen. En effet, elle est facile à installer et vous obtenez des tarifs préférentiels sur les transactions par carte de crédit (plus cher est votre forfait, plus bas sont vos frais de transaction) : 

  • BigCommerce Standard : 1,4% + €0,32
  • BigCommerce Plus : 1,3% + €0,32
  • BigCommerce Pro : 1,2% + €0,32
  • BigCommerce Enterprise : 2,2% + 30c (ou moins, cela dépend de ce que vous négociez).

La seconde possibilité, c’est d’utiliser un gestionnaire de paiement tiers, aussi appelé « passerelle de paiement ». BigCommerce en propose 40 en tout, mais encore une fois, ce nombre peut varier selon le pays où votre entreprise est établie. 

On peut dire que BigCommerce offre un large choix de passerelles de paiement. À titre comparatif, Squarespace ne fournit d’intégration que pour 2 d’entre elles, Stripe et Paypal. Shopify, en revanche, en dispose d’une centaine.

Selon le fournisseur de passerelle de paiement que vous choisissez, vous risquez de payer une commission mensuelle et/ou des frais de transaction.

Sachez que ce n’est pas BigCommerce qui applique ces tarifs, mais bien le fournisseur de passerelle de paiement en question (à l’inverse, Shopify n’hésite pas à vous facturer l’utilisation d’un gestionnaire de paiement tiers).

Intégrer une passerelle de paiement à une solution hébergée comme BigCommerce peut prendre beaucoup de temps. Cela nécessite en effet l’ouverture d’un « compte marchand » chez votre fournisseur de passerelle de paiement que vous devez ensuite configurer pour qu’il convienne à votre boutique. 

Toutefois, cela vaut le coup de regarder les prix qu’appliquent les autres fournisseurs de passerelle de paiement. En fonction de la marchandise et du volume à vendre, il se peut qu’une passerelle de paiement s’avère plus avantageuse qu’une autre, même si sa configuration prend plus de temps.


Les templates BigCommerce

BigCommerce propose une assez grande sélection de templates adaptatifs qui serviront à styliser votre boutique en ligne.

Il y a 12 thèmes BigCommerce gratuits et environ 165 payants, et chacun existe en plusieurs variantes : vous avez donc l’embarras du choix !

Un exemple de thème BigCommerce gratuit, « Cornerstone »
Un exemple de thème BigCommerce gratuit, « Cornerstone »

Les thèmes gratuits

Les thèmes accessibles gratuitement sont modernes, font très « pro » et donnent une base solide pour créer votre boutique en ligne.

Cela dit, certains thèmes sont très similaires. Bien qu’il y en ait 12 techniquement, on a l’impression de n’en avoir que 5 déclinés en plusieurs coloris.

Certains thèmes BigCommerce sont très similaires.
Certains thèmes BigCommerce sont très similaires.

Autrement dit, l’offre de templates de BigCommerce n’est pas très intéressante face à celle des autres solutions, comme Shopify qui fournit 10 thèmes gratuits très distincts, avec 2-3 variantes chacun, ou Squarespace et ses 130 templates intégrés par défaut.

Les thèmes payants

Si vous ne voulez pas vous restreindre, vous pouvez vous procurer un thème BigCommerce payant. Ils ne sont pas très chers : leur prix oscille entre $150 et $300 (soit 128€-255€ environ). Il y a parfois des promotions, j’ai déjà vu des thèmes premium soldés à $99 (soit 84€ environ).

Exemple d'un thème BigCommerce payant
Exemple d’un thème BigCommerce payant

Encore une fois, vous verrez qu’ils se ressemblent un peu trop pour être considérés comme ‘uniques’…

Gratuits ou non, ces thèmes vous permettront de donner un style propre et soigné à votre boutique BigCommerce, même si cela aurait été mieux d’avoir des modèles plus diversifiés. 

Utiliser les thèmes

S’il y a bien un point à améliorer au niveau des thèmes, c’est le nombre de polices de caractère disponibles. En effet, il n’y en a pas beaucoup dans les thèmes BigCommerce gratuits comparés à l’offre de Shopify et de Squarespace (dans certains cas, votre choix se réduit à 3 ou 4 polices).

Même s’il est tout à fait possible d’ajouter d’autres polices, cela requiert de toucher au code de votre template, ce qui n’est pas forcément à la portée de tous les utilisateurs. 

De la même manière, c’est un peu compliqué de se débarrasser de certains éléments de site dans les templates BigCommerce. Par exemple, quand j’ai essayé le thème « Vault » pour écrire cet article, je n’ai pas réussi à retirer la barre de recherche, et dans le thème « Fortune », je ne pouvais pas dissimuler la barre latérale sans devoir ajouter un peu de CSS. 

L’avantage, c’est que tous les thèmes gratuits sont entièrement adaptatifs, c’est-à-dire qu’ils sont compatibles avec les écrans mobiles. Et assez étonnamment, ils supportent tous la technologie AMP (je parlerai de l’AMP un peu plus tard).


Les variantes et catégories de produit

L’un des points forts de BigCommerce, c’est son système d’options et de variantes de produit

À l’inverse de son rival Shopify, avec lequel vous ne pouvez pas proposer à vos clients plus de 3 options par produit sans toucher au code ou acheter une application, BigCommerce vous permet d’en créer un très grand nombre (jusqu’à 250 options par produit). 

Vous pouvez avoir jusqu’à 600 variantes d’un même produit, ce qui est aussi très généreux quand on connaît l’offre des autres plateformes en vogue.

(Les variantes de produit sont le nombre de combinaisons que vous pouvez proposer. Par exemple, un t-shirt bleu disponible en petites ou grandes tailles représenterait une variante, et un haut rouge disponible en petites, moyennes et grandes tailles représenterait une autre.)

Pour donner un ordre d’idée, Shopify et Squarespace imposent une limite de 100 et 250 variantes maximum respectivement. 

Donc si vous vendez des produits qui se déclinent dans beaucoup de formats différents, BigCommerce est peut-être ce qu’il vous faut. Pour avoir plus de détails sur ces règles produit, regardez la vidéo explicative ci-dessous (en anglais).

Bien que BigCommerce n’ait rien à se reprocher concernant les options de produit, nous ne pouvons pas en dire autant des catégories de produit. Certes, il est assez simple de les créer et de les modifier, mais pour ce qui est du classement de vos produits, le procédé est archaïque : vous devez attribuer une catégorie à chaque produit manuellement.

Ajouter des catégories sur BigCommerce
Ajouter des catégories sur BigCommerce

À l’instar de grands outils de création de boutique en ligne, notamment Shopify, BigCommerce devrait permettre de catégoriser les produits automatiquement en fonction du nom de produit ou des étiquettes.

À vrai dire, il existe un outil de modification en bloc (ou « bulk edit ») qui permet d’accélérer le processus, mais je préfère l’approche plus ‘intelligente’ de Shopify vis-à-vis de la catégorisation de produits.


La fonctionnalité d’enregistrement de paniers abandonnés de BigCommerce

La fonctionnalité d’enregistrement de paniers abandonnés de BigCommerce mérite une mention spéciale car c’est l’une des meilleures sur le marché. 

Cela vous permet de créer jusqu’à 3 mails automatiques à destination des visiteurs qui ne vont pas au bout de leur commande et quittent la boutique sans rien acheter. 

Son efficacité est telle qu’elle peut augmenter vos recettes drastiquement en vous demandant très peu d’efforts (à l’exception du temps consacré à la rédaction et la configuration des messages automatiques).

Configurer les mails de paniers abandonnés sur BigCommerce
Configurer les mails de paniers abandonnés sur BigCommerce

Notez cependant que cette fonctionnalité n’est accessible qu’avec les forfaits « Plus », « Pro » et « Enterprise ». Ainsi, elle revient à plus cher que chez certains concurrents.

Cela dit, l’enregistrement de paniers abandonnés est plus flexible sur BigCommerce qu’ailleurs. La plupart des plateformes limitent à 1 mail automatique seulement, alors que BigCommerce vous permet d’en envoyer 3 différents. Cela justifie sûrement le coût un peu plus élevé. 

D’après mon expérience, c’est un investissement qui se rentabilise très vite. Si vous êtes convaincu du succès de votre site, payer un peu plus cher pour avoir l’enregistrement de paniers abandonnés vaut largement le coup.

Pour économiser sur son abonnement BigCommerce

Comme nombre de ses concurrents, BigCommerce offre un essai gratuit à ses potentiels utilisateurs. Vous pouvez profiter de cette version entièrement fonctionnelle pendant 15 jours.

Néanmoins, pendant une courte durée, vous obtenez un mois d’abonnement gratuit quand vous souscrivez à un forfait payant. Ainsi, vous pouvez économiser jusqu’à $299.95 (soit environ 255€) selon le forfait choisi. Pour bénéficier de cette offre, vous devez démarrer votre période d’essai en cliquant sur ce lien. Puis, dès que vous vous engagerez, votre mois offert sera automatiquement pris en compte dans votre abonnement.


Vendre dans plusieurs devises

En général, permettre aux visiteurs d’un site de payer dans la devise en vigueur dans leur pays tend à booster les ventes.

Donc si vos produits sont en vente dans différents pays, c’est bien de pouvoir laisser vos clients potentiels choisir leur monnaie locale (ou, mieux encore, d’afficher automatiquement les prix de vos produits dans la bonne devise). 

L’avantage (et il n’est pas des moindres), c’est que les thèmes BigCommerce gratuits sont dotés d’un très bon outil multi-devises. En effet, celui-ci se sert de l’adresse IP pour convertir les devises automatiquement. 

Si vous utilisez un template payant, il faudra peut-être recourir à une application tierce pour faciliter la vente dans plusieurs devises. Je vous recommande alors Bold Multi-Currency. 

Quand il s’agit de vendre dans plusieurs devises, il est difficile de faire mieux que BigCommerce. Certaines solutions e-commerce ne vous donnent même pas cette possibilité (Squarespace, par exemple) et d’autres ne fournissent aucun outil de conversion automatique complet si ce n’est dans les forfaits destinés aux entreprises (Shopify en première ligne). 

Pour moi, cette fonctionnalité de vente multi-devises est l’un des atouts qui font de BigCommerce un produit très compétitif.

Une stratégie de vente multicanale

À l’instar des autres solutions e-commerce en vogue, BigCommerce ne vous prive pas de vendre ailleurs que sur votre propre boutique en ligne. Vous pouvez vendre vos produits sur plusieurs canaux différents. 

Parmi les options dont vous disposez par défaut, il y a Facebook, Amazon, Instagram et eBay, et bien d’autres encore à ajouter via des applications tierces (disponibles dans la boutique d’applications de BigCommerce).


Le drop-shipping avec BigCommerce

Beaucoup d’utilisateurs aimeraient probablement savoir quelle est l’approche de BigCommerce vis-à-vis du drop-shipping.

Le drop-shipping est un système de vente qui ne nécessite pas de stocker les produits que vous vendez. Vous prenez une commande, l’envoyez à un fournisseur, et celui-ci livre les produits directement à votre client.

L’avantage de ce système, c’est que vous n’avez pas forcément besoin d’un capital d’amorçage, ni de constituer des stocks de vos produits en amont.

(En contrepartie, beaucoup de personnes s’y mettent car cela devient très vite rentable. Donc c’est un marché où la concurrence est rude). 

Vous pouvez utiliser BigCommerce pour faire du drop-shipping, mais pour cela il faut installer une application sur l’app store de la plateforme. 

Il y a quelques applis qui permettent de faire du drop-shipping avec BigCommerce, notamment :

  • Ali-Express Dropshipping
  • Spocket
  • Inventory Source
  • Spocket
  • Printful

Ces applis sont vendues à des prix variables, mais vous pouvez en tester certaines gratuitement.

Les différentes applis de drop-shipping dans la boutique d’applications
Les différentes applis de drop-shipping dans la boutique d’applications de BigCommerce.

Les fonctionnalités de point de vente sur BigCommerce

BigCommerce vous permet non seulement de gérer une boutique en ligne, mais aussi de vendre en point de vente (PDV).

Certaines intégrations facilitent l’utilisation de nombreux systèmes de point de vente (Square, Clover, Hike et Vend par exemple). Ainsi, vous pouvez accepter les paiements et synchroniser votre inventaire quand vous vendez depuis un lieu physique (dans un magasin, sur un marché, à un événement etc.).

Les fonctionnalités de PDV de BigCommerce vous permettent d’utiliser le matériel fourni par des systèmes de PDV comme Square.
Les fonctionnalités de PDV de BigCommerce vous permettent d’utiliser le matériel fourni par des systèmes de PDV comme Square.

Il faudra vous informer sur chacun des systèmes de PDV disponibles pour être sûr de choisir le bon, mais au moins BigCommerce vous offre d’emblée quelques options.

Les autres solutions e-commerce sont soit dépourvues de fonctionnalités de point de vente, soit elles sont très limitées par rapport au pays où vous résidez ou au niveau du matériel et des logiciels qu’elles vous laissent utiliser.


Champs personnalisés et téléchargement de fichiers

Certains vendeurs doivent demander aux clients des informations précises pour finaliser une commande. En effet, les bijoutiers proposent parfois de faire graver le bijou acheté, et dans le cas d’un t-shirt customisable, les imprimeurs ont besoin de l’image ou du logo à faire floquer. BigCommerce a donc de quoi ravir les principaux intéressés. 

C’est extrêmement simple de créer des champs personnalisés et de s’en servir pour collecter des informations. Une fois que vous avez sélectionné votre produit, il vous suffit de créer un champ personnalisé et de le nommer. Ensuite, vos clients auront la possibilité de saisir des informations particulières au moment de l’achat. 

Il est aussi très simple de permettre à vos clients de télécharger un fichier. Encore une fois, il suffit de modifier votre produit pour qu’il contienne une option ‘téléchargement de fichier’. Vos clients pourront ensuite télécharger le fichier (s’il ne dépasse pas les 500 Mo) au moment d’acheter leur produit.

Champs personnalisés et téléchargement de fichiers
Il est très simple de permettre à vos clients de télécharger un fichier

Cette fonctionnalité est bien mieux implantée dans BigCommerce que dans les autres créateurs de boutique en ligne. 

En effet, même s’il est techniquement possible avec Shopify de créer des champs personnalisés et de télécharger des fichiers, cela requiert l’ajout de « lignes propriété » au code de votre boutique. 

Quant à Squarespace, la plateforme permet de créer des champs personnalisés mais pas de télécharger des fichiers.

Sur ce point, BigCommerce n’a pas à rougir de la concurrence.


Règles fiscales et TVA (MOSS)

États-Unis et Canada

Gérer une boutique en ligne n’est pas de tout repos, surtout quand on se retrouve à vendre des marchandises dans des territoires qui n’ont pas les mêmes taux d’imposition. Il faut d’ailleurs en tenir compte dans le prix de vos produits. C’est un véritable casse-tête pour les commerçants basés aux États-Unis et au Canada, car ce sont des pays où les États / provinces appliquent des règles fiscales différentes. 

Heureusement pour eux, BigCommerce permet d’appliquer automatiquement des taux d’imposition dans ces deux pays, ce qui représente un énorme gain de temps. Mais pour profiter de cette fonctionnalité, vous devez installer une application dédiée (Avalara, Vertex ou Taxjar) et cela a un coût.

(Cela dit, l’application Avalara vous offre jusqu’à 5 000 calculs d’impôts gratuitement jusqu’en 2022).

L’Union Européenne 

Supposons que vous utilisez BigCommerce pour vendre des produits numériques à des clients établis dans l’UE et que cela vous rapporte plus de 10 000€ de chiffre d’affaires par an. Alors, il faudra vous familiariser avec ce qu’on appelle la TVA MOSS (« MOSS » vient de l’anglais « Mini One Stop Shop » qui signifie mini-guichet unique). 

La TVA MOSS est un système qui vous sert à déclarer la TVA sur les prestations de services numériques (même quand votre commerce est basé hors de l’UE). 

Contrairement à son concurrent Shopify, BigCommerce ne dispose pas d’outil qui permette de le faire automatiquement. Vous devrez donc appliquer les taux d’imposition vous-même.


Expédier des produits

BigCommerce vous laisse configurer une pluralité de conditions / méthodes d’expédition :

  • des tarifs d’expédition nuls
  • des tarifs forfaitaires
  • des tarifs d’expédition en fonction du prix
  • des tarifs d’expédition en fonction du poids
  • des tarifs d’expédition calculés en temps réel par des transporteurs tiers
  • et des retraits en magasin 

BigCommerce est incontestablement le dessus du panier en matière de tarifs d’expédition calculés en temps réel. En effet, la plateforme inclut cette fonctionnalité dans tous ses forfaits, tandis que les autres solutions e-commerce vous y donnent accès seulement si vous payez le prix fort. 

Certains produits tels que Shopify et Etsy vous permettent en revanche d’obtenir des tarifs d’expédition préférentiels selon le pays où vous êtes établi, et de travailler avec les fournisseurs de votre choix. Vous ne pouvez pas encore profiter de ce type d’avantages avec BigCommerce.


Améliorer les fonctionnalités de votre site BigCommerce via la boutique d’applications

Si les fonctionnalités fournies de base ne vous suffisent pas, vous pouvez vous en procurer d’autres dans la boutique d’applications de BigCommerce, aussi connue sous le nom de « Ecommerce Apps Marketplace ». 

La boutique d’applications de BigCommerce
La boutique d’applications de BigCommerce

Il y a un bon nombre d’intégrations disponibles au téléchargement sur l’app store qui peuvent vous permettre d’ajouter de nombreuses fonctionnalités à votre site BigCommerce.

Ces applications vous serviront à gérer les différents aspects de votre e-commerce, à savoir : 

  • la comptabilité
  • la gestion de la relation client (GRC)
  • le marketing
  • l’expédition des produits

et plus encore. 

Il existe aussi des intégrations pour de nombreuses applis SaaS professionnelles. Parmi elles, vous avez notamment MailChimp, Zendesk, Xero et Salesforce. Certes, la plupart sont payantes, mais elles permettent de développer considérablement votre commerce en ligne. 

Au total, il y a environ 1 000 applications compatibles avec BigCommerce. Ce n’est pas grand-chose par rapport aux 6 000 applis proposées par Shopify, mais contrairement à ce dernier, la plateforme fournit une intégration officielle avec une application particulièrement utile : Mailchimp

(En effet, suite à une querelle entre Shopify et Mailchimp au sujet de la protection des données personnelles, les deux plateformes ont officiellement rompu leur partenariat. Si vous voulez les connecter, il faut trouver un moyen de contourner le problème manuellement.)


Interface et facilité d’utilisation

L’interface de BigCommerce est globalement simple et intuitive. Elle ressemble plus ou moins à celle de Shopify et de Squarespace en termes de qualité et d’apparence, et son fonctionnement n’est pas si différent de celui du tableau de bord WordPress. Donc toute personne habituée aux systèmes de gestion de contenu (CMS) modernes ne devrait avoir aucun mal à l’utiliser. 

Sur la gauche de l’écran figure un menu vertical avec lequel vous pouvez facilement accéder aux principales fonctionnalités, et les libellés (« commandes », « style de vitrine », « analyse de données » etc.) vous aident à vous repérer parmi elles. 

Quand vous cliquez sur l’une de ces options, le contenu ou les données associés s’affichent sur la droite. C’est là que vous pouvez apporter des modifications puis les visualiser. 

Ce qui est intéressant avec l’éditeur de page de BigCommerce, c’est qu’il est doté de la fonction « glisser-déposer ». Cet outil permet de sélectionner des blocs de contenu (texte, colonnes, images, etc.) et de les déposer à l’endroit de votre choix sur le site. 

Bien qu’il ne soit pas aussi sophistiqué que le système de mise en page de Squarespace ou le nouvel éditeur Gutenberg de WordPress, son fonctionnement se rapproche des leurs.

L’éditeur de page de BigCommerce
L’éditeur de page de BigCommerce

Dans l’ensemble, je trouve que BigCommerce est facile à utiliser et peut parfaitement convenir aux apprentis web designers. Au niveau de la gestion de produits et de catalogues, la plateforme s’en sort très bien face à Shopify et Squarespace et bat Volusion à plates coutures. 

En revanche, pour ce qui est de la gestion de contenu et de la mise en page, il y a encore certaines choses à améliorer. 

Quoique très pratique, l’éditeur de page ne facilite pas le changement de mise en page. Il est assez compliqué d’enlever ou de cacher certains éléments du site, et comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas évident de changer de police de caractère (l’éditeur n’en fournit pourtant que très peu). 

De plus, aussi utile que cela puisse paraître, l’éditeur de page est un bon atout seulement s’il est convenablement implanté. 

À l’inverse, celui de BigCommerce n’est accessible qu’en passant par l’éditeur de thème. Si vous allez sur la page web que vous voulez modifier dans le back end de la plateforme, vous tomberez sur un éditeur WYSIWYG (« What You See Is What You Get ») légèrement désuet. C’est un peu déroutant. 

La vidéo ci-dessous vous montre rapidement l’interface de BigCommerce.

Le SEO de BigCommerce

Les potentiels utilisateurs de BigCommerce se demandent sûrement ce que valent les fonctionnalités de SEO de la plateforme. 

Globalement, elles sont très performantes. 

Elles prennent en compte des éléments de base, à savoir la modification des titres de pages, des méta-descriptions et des en-têtes.

Vous pouvez également créer et changer des URLs spécifiquement pour vos produits en toute simplicité. Contrairement à certains de ses concurrents (notamment Shopify et Squarespace), il vous est possible de créer des adresses URL courtes (par exemple : votredomaine.com/nom-du-produit au lieu de votredomaine.com/produit/nom-du-produit). Il s’agit d’un élément qui peut profiter au SEO de votre site.

Il y a un autre aspect que BigCommerce ne néglige pas, c’est la performance web sur appareil mobile ; aspect désormais essentiel étant donné que Google favorise les pratiques d’indexation orientée mobile.

Non seulement les templates BigCommerce sont tous adaptatifs (c’est-à-dire qu’ils sont conçus pour s’ajuster automatiquement à l’appareil sur lequel ils s’affichent : téléphone, tablette, écran d’ordinateur etc.), mais en plus beaucoup d’entre eux sont compatibles avec la technologie AMP (« Accelerated Mobile Pages »). L’un et l’autre sont favorables au SEO de votre site. 

Intéressons-nous un moment à l’AMP car c’est un domaine sur lequel BigCommerce devance les autres solutions e-commerce hébergées. 

Utiliser la technologie AMP avec BigCommerce

La technologie AMP est un projet soutenu par Google qui vise à accélérer le chargement des pages web sur appareil mobile. Cela consiste à rationaliser vos pages en enlevant des éléments de code (les scripts) et des fonctionnalités (les commentaires sur les articles, par exemple).

Ainsi, l’AMP a pour avantage de réduire drastiquement le nombre d’utilisateurs mobile qui quittent votre site à cause du temps de chargement trop long. En d’autres termes, le pourcentage de visiteurs réguliers se verra augmenter, au même titre que votre volume de ventes.

Il y a d’autres raisons pour lesquelles le format AMP est avantageux vis-à-vis du SEO. De nombreux experts en référencement naturel pensent que les pages web qui ne sont pas ou peu quittées par les visiteurs et qui sont consultées pendant longtemps (deux objectifs que l’AMP permet d’atteindre) sont mieux classées dans les résultats de recherche Google.

Il suffit de cocher une case pour activer le format AMP sur BigCommerce.
Il suffit de cocher une case pour activer le format AMP sur BigCommerce.

Pour l’instant, le format AMP est principalement utilisé pour les articles de blog et les pages d’actualités, mais on peut aussi y avoir recours pour d’autres types de pages, comme les pages produit sur les sites d’e-commerce par exemple.

(Le fait que eBay soit l’un des premiers sites à avoir adopté la technologie AMP dans le monde du e-commerce prouve qu’il y a forcément un intérêt à l’implanter sur une boutique en ligne !)

L’offre de BigCommerce en matière d’AMP est excellente : tous les thèmes gratuits et la plupart des thèmes payants facilitent son utilisation.

L’optimisation d’images 

Les images qui chargent rapidement et qui sont redimensionnées correctement selon l’appareil sur lequel elles s’affichent peuvent considérablement améliorer la vitesse de chargement des pages (sachant que Google préfère mettre en avant les pages qui chargent vite dans les résultats de recherche).

BigCommerce a récemment introduit une fonctionnalité qui sert à optimiser automatiquement vos images : Akamai Image Manager. Selon l’entreprise, les vendeurs ayant utilisé cet outil d’optimisation d’images en bêta fermée pendant plusieurs mois ont constaté une réduction de 70% du temps de chargement de leurs pages. 

Pour ne pas changer de l’approche « tout-en-un » de BigCommerce, cette fonctionnalité est incluse dans tous les forfaits. C’est un véritable coup de maître de la part de la plateforme. En général, les solutions e-commerce ne fournissent pas un tel outil, ce qui requiert donc d’installer une application (parfois payante) pour l’obtenir.

Dans l’ensemble, je dois dire que les capacités de BigCommerce en termes de SEO sont très impressionnantes. Bien sûr, vous devez quand même vous intéresser à la recherche par mot-clé et à la construction de liens si vous voulez vous assurer que votre boutique est haut placée dans les résultats de recherche. Mais les fonctionnalités techniques de SEO que BigCommerce fournit par défaut demeurent remarquables. 

Si vous avez besoin d’outils permettant d’améliorer le référencement de votre boutique, allez voir notre avis Semrush, notre comparatif Ahrefs vs Semrush et notre article sur la tarification de Semrush. Les articles sont tous en anglais.


Le blogging sur BigCommerce

Si le fait d’avoir un blog vous paraît secondaire dans la gestion d’une boutique en ligne, vous faites erreur !

Le blogging est la clé d’un marketing entrant réussi. Un blog de qualité peut améliorer le SEO de votre site, et par extension, augmenter le trafic vers celui-ci (ce qui, dans les deux cas, vous permettra de générer plus de ventes).

L’avantage avec BigCommerce, c’est qu’il y a un système de blogging intégré. Il n’est certes pas aussi élaboré que celui de WordPress en termes de fonctionnalités, mais il vous permet de créer le type d’articles qui attireront des visiteurs sur votre site.

Ajouter un article de blog sur BigCommerce
Ajouter un article de blog sur BigCommerce

Curieusement, une fonctionnalité fait défaut au système de blog de BigCommerce : le flux RSS.

Le flux RSS est très utile car il permet au contenu de votre blog de « voyager ». En effet, les visiteurs d’un site peuvent s’en servir pour être informés des nouvelles publications via les lecteurs RSS ou pour intégrer vos articles sur d’autres sites web. Quant aux propriétaires de sites web, ils peuvent les utiliser pour alimenter les newsletters qu’ils envoient grâce à des outils d’email marketing comme GetResponse, AWeber ou Mailchimp.

Si vous trouvez que les fonctionnalités de blogging de BigCommerce ne sont pas au point ou que les flux RSS sont indispensables, vous pouvez toujours intégrer un autre outil de gestion de blog, tel que WordPress, à votre boutique BigCommerce.

Il est néanmoins important de le configurer correctement, en utilisant un sous-domaine. Autrement, vous risquez de ne pas profiter des avantages qu’un blog de qualité peut apporter à votre SEO / marketing entrant.

L’email marketing : le chaînon manquant ?

Toutes les solutions e-commerce reconnues (Wix, Shopify, Squarespace…) fournissent par défaut un outil d’email marketing.

Cette fois-ci, BigCommerce manque à l’appel. La plateforme n’a pas encore intégré de fonctionnalité qui permette d’archiver une liste de distribution et d’envoyer des newsletters électroniques directement.

Cela dit, vous avez la possibilité d’intégrer à votre site un grand nombre de solutions d’email marketing (Aweber et Mailchimp, par exemple) et celles-ci comprennent BEAUCOUP plus de fonctionnalités que les outils d’email marketing proposés habituellement par les créateurs de boutiques en ligne.


Le reporting

BigCommerce génère différents types de rapports à ses utilisateurs, à savoir :

  • les rapports de clients (d’où viennent vos clients, le pourcentage de nouveaux clients par rapport aux clients enregistrés, leurs dépenses totales et la dernière fois qu’ils ont passé commande)
  • les rapports de marketing (comment vous avez bâti votre clientèle)
  • les rapports de données de recherche (les mots utilisés par vos clients pour trouver des produits sur votre boutique en ligne)
  • les rapports financiers (les ventes, les déclarations fiscales etc.)
  • les rapports de paniers abandonnés (dans le cas où votre forfait inclut cette fonctionnalité).

En payant un supplément, vous pouvez obtenir des rapports « E-commerce Insights » qui vous donnent plus d’informations sur votre clientèle, vos produits et les paniers abandonnés. 

Le prix de cette option varie selon le forfait choisi. Pour le « Standard » et le « Plus », c’est $49 supplémentaires (soit environ 41,50€), pour le « Pro », c’est $99 (soit environ 84€) et pour le « Enterprise », $249 (soit environ 210€) par mois.

L’analyse de données avec BigCommerce
L’analyse de données avec BigCommerce

En résumé, les outils d’analyse de données de BigCommerce sont plutôt satisfaisants. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, tous les forfaits BigCommerce vous donnent accès aux fonctionnalités de reporting de base. 

On ne peut pas en dire autant de Shopify avec lequel il faut avoir le forfait à $79 (soit environ 67€) pour obtenir des rapports de ventes et de clients avancés. Bien sûr, en plus d’utiliser les outils de reporting intégrés, vous pouvez aussi compléter votre arsenal en ajoutant Google Analytics à votre site et en définissant des objectifs pour mesurer les conversions.


Les applications BigCommerce sur iOS et Android

Après plusieurs années sans application mobile, BigCommerce en a finalement ressorti une.

Disponible sur Android et iOS, la nouvelle application vous permet de gérer votre boutique n’importe où, à n’importe quel moment. Vous pouvez : 

  • accéder à toutes vos boutiques avec un seul identifiant
  • vérifier les recettes de votre boutique, ainsi que les commandes, les visiteurs et le taux de conversion par semaine ou par mois
  • rechercher et consulter les commandes de votre boutique, visualiser les détails des commandes et actualiser leur statut
  • rechercher et voir le profil de tous vos clients, accéder à leurs informations personnelles (y compris l’historique de commandes)
  • contacter vos clients via les achats intégrés et les liens e-mail.

À l’origine, l’application ne récoltait pas de très bons avis, mais depuis que BigCommerce a réglé les bugs les plus dérangeants, elle reçoit davantage d’évaluations positives. Cela dit, la version iOS est mieux notée que la version Android (4,6 sur 5 et 3,5 sur 5 respectivement).

L’application mobile BigCommerce (iOS)
L’application mobile BigCommerce (iOS)

La conformité au RGPD avec BigCommerce

Avec l’introduction de la loi sur le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), les propriétaires de sites web doivent désormais adopter une série de mesures juridiques afin de garantir la protection de la vie privée des visiteurs résidant dans l’UE.

Vous devrez payer des pénalités si vous ne respectez pas ces nouvelles directives. Que votre commerce soit basé dans l’UE ou non, vous devez vous assurer que votre site est bien conforme au RGPD par rapport aux utilisateurs de l’UE. 

Veuillez prendre en compte que je ne suis pas juriste, donc ce qui va suivre ne constitue en aucun cas un avis juridique. Je vais simplement tâcher d’expliquer au mieux les problèmes majeurs que peuvent rencontrer les propriétaires de boutiques BigCommerce par rapport au RGPD.

D’après ce que j’ai compris de cette loi, les principaux intéressés doivent surtout veiller à :

  • définir des politiques de confidentialité et d’utilisation de cookies appropriées
  • manipuler et stocker les données de façon sécurisée
  • recueillir le consentement explicite des internautes qui rejoignent vos listes de distribution par rapport à l’envoi de newsletters électroniques
  • fournir un moyen d’accepter ou de refuser l’utilisation de cookies non-essentiels sur votre site web (et enregistrer les préférences de l’internaute)

La plupart des plateformes remplissent les trois premières conditions aisément. En revanche, créer des chartes appropriées et rendre les formulaires de saisie de données conformes au RGPD vous prendra du temps (et peut vous coûter cher en frais d’avocats ou en modèles juridiques).

C’est généralement la politique de consentement aux cookies qui pose problème. Mais contrairement à nombre de ses concurrents, BigCommerce s’en sort très bien sur ce point-là.

Pour être conforme au RGPD, vous devez afficher une bannière d’informations sur les cookies à l’égard de vos visiteurs qui :

  • permet de choisir les cookies qu’ils veulent utiliser AVANT qu’ils le soient (c’est-à-dire donner un « consentement préalable »)
  • enregistre leurs préférences de cookies
  • laisse la possibilité de refuser l’utilisation de cookies ultérieurement.

Supposons que vous utilisiez des cookies Facebook Ads ou Google Analytics sur votre boutique BigCommerce. A moins d’afficher une bannière qui respecte les conditions citées plus haut, vous enfreindrez la loi RGPD.

Fort heureusement, BigCommerce a simplifié l’ajout de scripts tiers et garantit le respect du consentement des utilisateurs par rapport aux cookies.

(Ce n’est toutefois pas facile d’enregistrer les préférences de l’utilisateur et de lui permettre d’en changer ultérieurement, donc ce système est encore loin d’être parfait).

Pour moi, toute plateforme devrait inclure de base une fonctionnalité dédiée au consentement des cookies. Ce n’est pas aux utilisateurs de s’en charger via une application quelconque. Donc c’est une bonne chose que BigCommerce fournisse cette option par défaut, partiellement ou non.


Le support client de BigCommerce

Quand vous testez BigCommerce gratuitement, de nombreux mails et ressources vous sont envoyés pour vous guider.

Si vous le souhaitez, vous pouvez même profiter d’un accompagnement plus approfondi. Cela vous facilitera la tâche pour la création et la gestion de votre boutique.

Pour ceux qui ont souscrit directement à l’un des forfaits BigCommerce, les conseillers du support sont disponibles 24h/24 (joignables par téléphone, mail ou live chat).

Mais pour obtenir les coordonnées du service client, vous êtes d’abord invité à chercher la solution à votre problème dans les pages d’aide BigCommerce.

Même si les numéros à joindre sont homologués et/ou à prix fixe, cela en dérangera certainement plus d’un de devoir faire une recherche et ignorer les pages d’aide pour y accéder.

Vous pouvez aussi cliquer sur le bouton « Passer cette étape » pour gagner du temps. Cela vous amène directement aux numéros de téléphone, aux fenêtres de live chat etc.

Il y a quand même un point positif : le support téléphonique est disponible dans un grand nombre de pays, et si vous ne voyez pas le vôtre dans la liste, vous pouvez appeler un numéro destiné à « tous les autres pays ».

Enfin, pour ceux qui préfèrent régler leurs soucis techniques par leurs propres moyens, BigCommerce met à votre disposition une multitude de vidéos et d’articles, ainsi qu’un forum d’entraide.


Avis BigCommerce : le verdict

BigCommerce est l’une des solutions e-commerce hébergées les plus complètes que j’ai essayées. Son forfait le moins cher comprend des fonctionnalités difficilement trouvables ailleurs à ce prix. La plateforme jouit d’un SEO très intéressant, et dispose à la fois de la technologie AMP et de l’optimisation automatique d’images. Très performantes, les fonctionnalités de vente multi-devises peuvent facilement vous faire pencher pour BigCommerce.

Il y a bien un point qu’il faudrait revoir, c’est l’offre de templates. Les modèles gratuits ne sont pas très variés et pas aussi personnalisables qu’ils devraient l’être, et je préférerais qu’il y ait une plus grande sélection de polices de caractère.

J’espère que cette évaluation vous aura aidé à vous faire une idée de ce qu’est BigCommerce et à savoir si ce produit correspond à ce que vous recherchez. Bien entendu, rien ne vaut de le tester par vous-même avant de passer à la caisse. Vous pouvez profiter d’un essai gratuit ici.

Voici maintenant la liste des principaux avantages et inconvénients de BigCommerce.

Notre note globale : 4,4/5


Les avantages et les inconvénients de BigCommerce

Les avantages de BigCommerce

  • BigCommerce propose une gamme de fonctionnalités très complète dans ses forfaits les moins chers. Tandis que les autres plateformes font payer le prix fort pour accéder aux fonctionnalités avancées, BigCommerce les rend accessibles à moindre coût.
  • Vous pouvez facilement vendre dans plusieurs devises.
  • Les tarifs d’expédition calculés en temps réel sont accessibles dans tous les forfaits BigCommerce, ce qui distingue la plateforme de concurrents comme Squarespace et Shopify qui n’y donnent accès que dans leurs forfaits les plus chers.
  • BigCommerce n’applique aucun frais de transaction, même si vous utilisez une passerelle de paiement tierce.
  • Tous les forfaits comprennent de très bons outils de reporting, ce qui n’est pas le cas des autres produits, encore une fois.
  • Il est extrêmement simple de créer des champs personnalisés.
  • Vous pouvez facilement permettre à vos clients de télécharger des fichiers en cours de commande.
  • Il y a une fonctionnalité d’évaluation de produits intégrée à la plateforme.
  • L’éditeur de page est équipé de la fonction « glisser-déposer ».
  • Les fonctionnalités de SEO sont irréprochables : vous pouvez créer des adresses URL courtes, les templates sont tous compatibles avec le format AMP et l’optimisation automatique d’images est accessible dans tous les forfaits.
  • La fonctionnalité d’enregistrement de paniers abandonnés est plus aboutie que celle des autres plateformes.
  • Tous les forfaits vous donnent droit à un nombre illimité de comptes d’employés.
  • Il y a un outil de blogging intégré.
  • Les vendeurs qui proposent beaucoup de variantes de produit peuvent trouver leur compte avec BigCommerce.
  • La fonctionnalité dédiée au consentement des cookies permet de respecter davantage les impératifs de la loi RGPD, chose que les autres plateformes ne garantissent pas forcément.
  • Vous pouvez tester BigCommerce gratuitement pendant 15 jours

Les inconvénients de BigCommerce

  • Comparé aux autres produits de sa catégorie, il faut payer plus cher pour profiter de l’outil d’enregistrement de paniers abandonnés.
  • BigCommerce impose des plafonds de chiffre d’affaires annuel, et si vous ne les respectez pas, vous êtes obligé de passer au forfait supérieur.
  • Les thèmes gratuits ne sont pas très différents les uns des autres.
  • Il n’y a pas beaucoup de polices de caractère disponibles dans les thèmes gratuits.
  • L’éditeur de page a quelques défauts à corriger. De ce que j’ai vu, il bug souvent et est assez mal implanté.
  • Contrairement à certains de ses concurrents, BigCommerce ne propose pas de tarifs d’expédition préférentiels dans ses forfaits.
  • Les templates gratuits devraient être plus simples à éditer.
  • L’outil de blogging intégré ne permet pas de lire les flux RSS.
  • Les taux de TVA MOSS ne sont pas automatiquement pris en charge pour l’instant.

Les alternatives à BigCommerce

Vous l’aurez peut-être compris en lisant cette évaluation, mais la meilleure alternative à BigCommerce est certainement Shopify. En effet, leurs tarifs et gammes de fonctionnalités sont plus ou moins similaires. Allez lire notre comparatif BigCommerce vs Shopify (en anglais) ou notre avis Shopify si vous voulez en savoir plus sur ce produit.

Vous avez aussi la possibilité de créer une boutique en ligne avec WordPress en vous aidant d’un outil e-commerce tel que Ecwid ou WooCommerce.

Cela vaut également le coup de jeter un œil à Squarespace, car même si ses fonctionnalités d’e-commerce ne sont pas aussi poussées, c’est une plateforme qui peut parfaitement convenir aux personnes souhaitant lier l’utile à l’agréable.

De plus, Squarespace offre toutes sortes d’options quant à la disposition du contenu et ses fonctionnalités de blogging sont très satisfaisantes. N’hésitez pas à aller consulter notre avis Squarespace.

Si vous avez déjà un site qui vous plaît mais que vous voulez vous lancer dans le e-commerce, ce serait dommage de passer à côté d’Ecwid. Cet outil permet de créer une boutique que vous pouvez ajouter à n’importe quel site à l’aide d’un simple widget.

Et enfin, n’oublions pas Wix, Jimdo et Weebly qui sont aussi des solutions e-commerce relativement populaires. Mais je dirais qu’elles s’adressent plutôt aux « prosommateurs » (mot-valise rassemblant « producteur » et « consommateur ») alors que BigCommerce cible un marché orienté e-commerce plus investi professionnellement parlant. 

Si vous voulez vous renseigner sur Wix, vous devriez lire notre avis Wix, ou nos comparatifs Wix ou WordPress, Wix ou Shopify et Wix vs Squarespace (le dernier est en anglais).

Une remarque à nous partager ?

Si vous avez une question concernant BigCommerce, ou une remarque à nous faire part sur cette évaluation, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Nous ferons de notre mieux pour vous répondre. Vous contribuez grandement à l’évolution de notre blog et c’est donc avec joie que nous découvrons et lisons vos retours !


Avis BigCommerce — FAQ

Quel forfait BigCommerce a le meilleur rapport qualité/prix ?

Je trouve personnellement que le forfait « Plus » est le forfait le plus rentable. Il offre toutes les fonctionnalités nécessaires à la gestion d’une boutique en ligne, ainsi que l’un des meilleurs outils marketing qui existent : l’enregistrement de paniers abandonnés. Vous pouvez tester gratuitement le forfait « Plus » ici.

Doit-on payer des frais de transaction avec BigCommerce ?

Non. En revanche, qu’importe votre gestionnaire de paiement, une certaine part sera prélevée sur chacune de vos transactions. Le montant de cette part varie selon la passerelle de paiement que vous choisissez.

Peut-on vendre des vidéos sur BigCommerce ?

Oui. BigCommerce vous permet de vendre des produits numériques, y compris des vidéos. Toutefois, il faut respecter la limite de 512 Mo. Si le poids de votre vidéo est supérieur à 512 Mo, vous devez utiliser un autre service de transfert (par exemple, un lien Dropbox ou une application de téléchargement disponible dans l’app store de BigCommerce).

Peut-on décliner sa boutique BigCommerce dans différentes langues ?

C’est possible, oui. Mais il faut avoir recours à une application tierce, Weglot. 

Peut-on vendre dans plusieurs devises avec BigCommerce ?

Oui, tant que votre template le permet. C’est le cas de tous les templates gratuits, mais si vous envisagez d’utiliser un thème payant, vous devrez demander au support de BigCommerce si le thème en question supporte cette fonctionnalité.

Peut-on facilement changer de forfait ?

Oui, vous pouvez le faire à n’importe quel moment. Cela dit, quand vous changez de forfait, sachez que le plafond de chiffre d’affaires annuel change aussi. Mettons que vous voulez passer au forfait inférieur mais que votre chiffre d’affaires dépasse le seuil fixé pour celui-ci. Dans ce cas, vous serez peut-être obligé de garder votre forfait actuel pendant une durée indéterminée. Pour plus de détails, consultez les pages d’aide de BigCommerce.

Aucun commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *