Avis Squarespace — Tous les avantages et inconvénients

Notre contenu est strictement impartial. Cependant, pour financer notre travail, nous utilisons des liens publicitaires d'affiliation.

Squarespace avis

Dans cet article, je passe en revue tous les aspects d’un des outils de création de site web les plus populaires du moment. Squarespace est-il la solution idéale pour votre projet de web design ou faut-il vous tourner vers une autre ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Au travers de cette évaluation, vous allez trouver les éléments suivants :

  • un aperçu complet de Squarespace et de son fonctionnement
  • une analyse poussée de ses templates et de ses fonctionnalités
  • une liste des avantages et des inconvénients de Squarespace
  • un guide détaillé des forfaits pour choisir le plus adapté à vos besoins
  • une liste de bonnes alternatives à Squarespace

Après avoir lu cet avis, vous devriez être capable de savoir si Squarespace est la plateforme qui vous convient ou pas.

Mais avant toute chose…


Qu’est-ce que Squarespace ?

Squarespace est un outil de création de site web qui est principalement destiné aux gérants de petites entreprises et aux auto-entrepreneurs.

En 2004, Squarespace voit le jour : c’est une solution qui permet aux personnes sans aucune compétence en développement web de créer et gérer leur propre site. Aujourd’hui, l’entreprise alimente des millions de sites à travers le monde.

À l’instar de Wix et Shopify, cette plateforme constitue l’un des outils de création de site web les plus connus sur le marché. Squarespace compte environ 1 200 employés dans son entreprise.

Bien qu’au début, Squarespace n’était pas plus qu’un simple outil de création de site web, il s’est récemment inscrit dans la lignée des plateformes conçues pour faire du e-commerce et du marketing. Comme vous le verrez plus tard, ce produit vous donne désormais la possibilité de créer une boutique en ligne et de lancer des campagnes d’email marketing.

L’outil de profilage de sites web Builtwith.com estime qu’il y a au total 2,8 millions de sites Squarespace existants, ce qui fait de Squarespace l’un des créateurs de site web les plus populaires du moment. L’entreprise compte environ 1 100 employés.


Comment marche Squarespace ?

Squarespace est une solution « hébergée ». Cela veut dire que l’application tourne sur ses propres serveurs, donc vous n’avez pas besoin d’installer un logiciel sur votre ordinateur pour vous en servir.

Squarespace vous permet de créer un site professionnel dans un navigateur sans avoir à coder quoi que ce soit, et d’effectuer des modifications grâce à un système de gestion de contenu (CMS) très intuitif.

Autrement dit, au lieu d’avoir à télécharger un pack ‘web design’ comme Dreamweaver et de débiter un nombre incalculable de lignes de code pour créer votre site, il vous suffit d’utiliser les templates et l’éditeur visuel de Squarespace. Pour cela, vous devez juste avoir une connexion Internet et un navigateur web.

Sélectionnez un template, cliquez sur les parties du design que vous souhaitez modifier et ajustez-les à l’aide des commandes de l’éditeur visuel. Par exemple, vous pouvez surligner un texte et changer la police de caractères, ou encore cliquer sur le fond et en changer la couleur et ainsi de suite.

Personnaliser un site avec Squarespace
Personnaliser un site avec Squarespace

Mais d’une manière générale, Squarespace n’est pas fait pour ceux qui aiment trop bricoler. Cette plateforme vous demande simplement de choisir un template, d’y ajouter du texte et des images, puis d’appuyer sur le bouton « Créer ».

Squarespace est « un logiciel en tant que service » (SaaS). Cela veut dire qu’il n’y a pas de licence d’utilisation : vous devez payer un abonnement mensuel pour utiliser le produit.

En parlant d’abonnement…


 La tarification de Squarespace

 Il existe quatre forfaits mensuels :

  • Personnel : 15€ par mois
  • Business : 24€ par mois
  • Commerce (Basique) : 28€ par mois
  • Commerce (Avancé) : 42€ par mois

Si vous payez à l’année, des réductions de 25 à 30% seront appliquées sur le prix de ces forfaits (descendant respectivement à 11€, 17€, 24€ et 36€).

Il existe deux autres forfaits, « Select » et « Enterprise ». Ils vous offrent un accès prioritaire au support ainsi que des expertises. Mais il faut mettre le prix : « Select » coûte $4 900 par an (soit 4 170€ environ) tandis que le tarif de « Enterprise » est négociable.

Tarifs Squarespace (prix mensuels)
Les tarifs de Squarespace au mois (prix actuels)

Si vous souhaitez essayer le produit avant de l’acheter, vous pouvez bénéficier d’une version d’essai gratuite de 2 semaines.

Les différences majeures entre les forfaits Squarespace

Voici les principaux éléments à prendre en compte concernant les forfaits Squarespace :

Le e-commerce

Le forfait « Personnel » est le seul à ne pas vous permettre la vente de produits. En effet, aucune fonctionnalité d’e-commerce n’est proposée.

A contrario, tous les autres forfaits vous permettent de vendre un nombre illimité de produits sur votre boutique en ligne et d’accepter des dons via votre site. Les fonctionnalités d’e-commerce varient néanmoins selon le forfait que vous avez choisi.

Par exemple, l’une des principales caractéristiques du e-commerce, la récupération de paniers abandonnés (un moyen d’identifier et de contacter par mail tous les clients qui ne vont pas jusqu’à l’étape de paiement), n’est incluse que dans « Commerce Avancé », le forfait le plus cher.

Certaines fonctionnalités d’e-commerce, notamment les réductions avancées, les abonnements, les frais d’expédition en temps réel et l’accès à l’API Commerce, sont uniquement disponibles dans le forfait « Commerce Avancé ».

Frais de transaction

Vous n’aurez pas de frais de transaction à payer avec les forfaits « Commerce Basique » et « Commerce Avancé ». En revanche, si vous optez pour le « Business », Squarespace vous prélèvera une commission de 3% pour toute transaction réalisée sur votre boutique en ligne.

Selon le nombre de ventes générées, les forfaits « Commerce Basique » ou « Commerce Avancé » peuvent s’avérer rapidement plus rentables que le « Business ».

Peut-on ajouter du CSS ou des scripts à son site ?

Le forfait « Personnel » ne vous permet pas de personnaliser votre site avec vos propres éléments CSS. C’est un code qui sert à modifier vos templates, donc si vous souhaitez avoir un contrôle total sur le design de votre site, cela peut vous être très utile.

Par ailleurs, il est impossible d’incorporer du Javascript dans les en-têtes de votre site avec le forfait « Personnel ». C’est dommage puisque les scripts permettent d’intégrer d’autres applications ou services et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Le nombre de contributeurs autorisés sur votre site

Le forfait « Personnel » autorise jusqu’à 2 contributeurs seulement sur votre site (il n’y a pas de plafond pour les autres forfaits).

Intégrations de services tiers

A partir du forfait « Business », vous pouvez utiliser les intégrations et blocs premium de Squarespace. Ainsi, vous pouvez relier votre site à des applications tierces telles que Opentable, Amazon et Mailchimp.

Si vous utilisez Google Workspace, vous pouvez gérer certaines des fonctionnalités de votre compte directement dans l’interface de Squarespace.

Les pop-ups promotionnels et la barre d’informations mobile

Les forfaits mensuels de 24€ ou plus vous permettent d’utiliser les pop-ups promotionnels de Squarespace. Vous pouvez ainsi mettre en évidence des offres spéciales sur votre site ou demander aux internautes de s’inscrire à des listes de distribution.

Vous pouvez également ajouter une barre d’informations mobile (voir l’image ci-dessous). Cela permet aux internautes naviguant sur appareil mobile de vous appeler, de vous envoyer un mail ou de localiser votre commerce facilement.

La bannière d’informations mobile de Squarespace
La barre d’informations mobile de Squarespace facilite l’accès aux informations clés de votre commerce depuis votre smartphone.

Acheter un nom de domaine avec Squarespace

Pour vous encourager à vous engager sur une année entière, Squarespace vous offre un domaine pendant un an quand vous prenez un abonnement annuel. Ainsi, vous bénéficiez d’un domaine personnalisé tel que www.votresite.com etc.

Cependant, Squarespace ne peut pas accepter tous les domaines personnalisés. Plusieurs extensions ne seront disponibles qu’avec un certain fournisseur de nom de domaine, mais les principaux (.com, .net, .info etc.) ainsi que certains domaines internationaux sont toujours hébergés.

En somme, si vous utilisez Squarespace pour acheter un nom de domaine, celui-ci sera forcément associé à votre site. Autrement dit, si vous perdez l’accès à votre compte Squarespace, vous perdez également l’accès à votre nom de domaine.

Maintenant que nous avons exploré les différents forfaits Squarespace, nous pouvons nous intéresser à un élément très important : l’apparence des sites Squarespace.


Les templates et les éléments de design de Squarespace

La qualité des templates

Squarespace vous propose une sélection de 140 templates environ. Ils sont tous très esthétiques et reflètent à la fois souplesse et modernité. Selon moi, c’est ainsi qu’ils arrivent à surpasser l’offre de la plupart des autres créateurs de site web.

En comparaison, Squarespace est plus généreux que Shopify ou BigCommerce (seulement quelques templates gratuits), mais pas autant que Wix (plus de 800) et WordPress (des milliers).

Le modele ‘Paloma’
Le template « Paloma » de Squarespace.

Il est évident que des photos de professionnels qui captent le regard rehaussent la qualité des templates Squarespace. Si vous envisagez d’utiliser Squarespace, prenez le temps de réfléchir à comment vous pourriez vous procurer de belles images pour votre site avant d’entamer la création.

Et à propos d’images…

La banque d’images de Squarespace

L’un des atouts majeurs de Squarespace, c’est de fournir par défaut un accès à la galerie d’images Unsplash. Ainsi, vous avez un grand nombre d’images libres de droit que vous pouvez ajouter directement à votre site.

Ajouter des photos libres de droit
Ajouter des photos libres de droit dans Squarespace

Lorsque vous souhaitez intégrer une image sur une page, il vous suffit de cliquer sur l’option « Rechercher une image », puis de trouver une photo sur Unsplash et l’ajouter à votre page.

Si les photos de la galerie Unsplash ne vous plaisent pas, Squarespace vous offre la possibilité d’acheter des images provenant directement de Getty. Elles sont à 8€ l’unité environ, ce qui reste abordable.

Comme pour l’intégration des images Unsplash, il est très facile d’acheter et d’insérer des images Getty sur votre site.

Je trouve que les galeries Unsplash et Getty sont extrêmement utiles quand il s’agit de créer un site web avec Squarespace pour un client qui n’a aucune photo sous la main. Parfois, les banques d’images m’ont beaucoup aidé pour le web design des sites professionnels de mes clients. D’ailleurs, cela s’est avéré particulièrement utile lorsque les clients n’avaient pas d’idée précise pour l’identité visuelle de leur site (hélas, cela arrive bien plus souvent qu’on ne le pense !).

Le choix de la police de caractères

Squarespace met à disposition une multitude de polices (1000 d’Adobe et plus de 600 de Google). Cela dépasse largement ce qui est proposé par la concurrence et vous permet de faire coïncider l’identité visuelle de votre site avec les matériaux de marketing offline.

Comment s’affichent les sites Squarespace sur appareil mobile ?

Tous les templates Squarespace sont entièrement adaptatifs. Autrement dit, le design de votre site s’ajuste automatiquement de façon à s’afficher correctement sur tablette, appareil mobile ou écran d’ordinateur.

Non seulement cela vous permet de rendre votre site accessible à un plus grand nombre d’utilisateurs, mais en plus cela vous donne quelques avantages au niveau du SEO.

Squarespace utilise une approche de «responsive web design»
Tous les templates Squarespace sont entièrement adaptatifs.

Vous pouvez aussi activer l’AMP (Accelerated Mobile Pages) sur les sites Squarespace. La technologie AMP est un projet soutenu par Google qui vise à accélérer le chargement d’une page web sur appareil mobile en simplifiant son code. En plus de profiter au SEO de votre site, cela permet d’améliorer l’expérience utilisateur de vos visiteurs.

Il est très simple d’activer la technologie AMP dans Squarespace (il suffit de cocher une case dans les paramètres de votre site), mais notez que cette technologie est disponible sur les articles de blogs uniquement.

L’idéal serait de pouvoir activer l’AMP sur les pages produit, mais cela n’est possible que chez les concurrents Shopify (via l’ajout d’une application) et BigCommerce (réglage disponible par défaut).

Modifier le design du template

C’est globalement assez facile de configurer le design d’un template Squarespace à votre convenance. Il suffit d’utiliser le menu des options de style sur la partie droite de votre écran pour ajuster les composants qui sont visibles sur la partie gauche. Vous pouvez ainsi modifier les polices, les couleurs et la largeur de votre site en un clin d’œil.

Toutefois, il ne faut pas oublier que la dernière version de Squarespace (7.1) ne vous permet pas de changer de template une fois votre site créé.

Cela dit, tous les templates fonctionnent de la même manière et vous pouvez imiter le design de certains templates en modifiant les polices et les couleurs de votre site. Bien sûr, il serait préférable de pouvoir changer de template en un seul clic au lieu de forcer les internautes à paramétrer une multitude de choses manuellement.

Personnaliser votre template Squarespace

À partir du moment où vous avez pris au minimum le forfait « Business », vous pouvez ajouter à votre site votre code CSS personnalisé. Celui-ci vous permettra de changer l’aspect global de votre site, ce qui était jusqu’ici impossible à faire avec les réglages de Squarespace seuls.

La feuille de style CSS ne sera pas accessible intégralement, mais vous pouvez ajouter vos règles CSS pour modifier l’apparence de certains éléments de votre site.

Cependant, sachez que si vous ajoutez votre propre CSS, le service client de Squarespace se réserve le droit de limiter vos conditions d’accès à l’assistance technique.

Il y a beaucoup de plateformes qui donnent bien plus de contrôle sur les templates que Squarespace. Shopify et BigCommerce, par exemple, garantissent toutes deux un accès illimité aux codes CSS et HTML de votre site, quel que soit le forfait choisi.

Les arrière-plans vidéos

L’un des avantages de Squarespace est la possibilité d’ajouter des arrière-plans vidéos. Cette fonctionnalité peut changer un template attrayant en un template exceptionnel.

À l’aide d’une URL YouTube ou Vimeo, vous pouvez passer un arrière-plan vidéo en boucle. Vous pouvez aussi y intégrer un certain nombre de filtres et en augmenter ou diminuer la vitesse.

(Si vous utilisez Vimeo, vous devez avoir un forfait Vimeo Plus pour pouvoir retirer le logo Vimeo de vos vidéos).

Vous pouvez également télécharger vos propres vidéos pour les mettre en arrière-plan, à condition qu’elles pèsent moins de 500 Mo et ne durent pas plus de 60 secondes.

Cela dit, il serait préférable de pouvoir mettre des vidéos avec du son, ou de donner la possibilité aux visiteurs de l’activer eux-mêmes. (Heureusement, vous pouvez contourner le problème grâce à un plugin de réglages d’arrière-plans vidéos Squarespace).

Squarespace 7.0 ou Squarespace 7.1

Deux versions de Squarespace sont actuellement disponibles : 7.0 et 7.1. Cette évaluation porte sur la version par défaut Squarespace 7.1. Si vous le souhaitez, vous pouvez évidemment créer votre site avec la version 7.0. Cela vous permettra d’avoir accès à d’autres types de templates, en plus des quelques fonctionnalités supprimées dans Squarespace 7.1, à savoir :

  • Les défilements parallaxe
  • Les pages de couverture (la page d’accueil de votre site)
  • La possibilité de modifier la version mobile de votre site plus en profondeur
  • L’accès à une plateforme de développeurs spécialisés (afin de configurer des sites Squarespace sur mesure)

Avec la version 7.1, vous bénéficiez d’un éditeur visuel sophistiqué qui vous donne accès à davantage de mises en page et vous permet d’utiliser des « blocs de contenu » et des « sections de contenu ». Cette version a aussi moins de chances de devenir obsolète, c’est donc celle qui recevra les futures mises à jour.

Après avoir fait quelques tests, j’ai constaté que Squarespace 7.1 est globalement plus rapide que Squarespace 7.0. C’est une différence notable car la vitesse de chargement est importante du point de vue du SEO.

En bref, je vous recommande plutôt la version 7.1. Vous pouvez consulter tous les templates Squarespace 7.1 ici.

Créer des logos avec Squarespace

Squarespace est dotée d’une caractéristique très pratique : une application de création de logos.

L’application propose plusieurs symboles et polices de caractères pour vous permettre de créer un logo simple. Vous posez votre texte et vos symboles sur une grille, vous les placez à votre guise, et lorsque vous êtes satisfait du résultat, vous pouvez télécharger la version HD de votre logo à utiliser soit sur votre site, soit en version papier.

Créer des logos avec Squarespace
Créer des logos avec Squarespace

La gestion de contenu avec Squarespace

L’approche de Squarespace concernant la gestion du contenu est TRÈS appréciable. Jetons d’abord un œil aux principaux avantages.

Les sections de contenu

L’éditeur de Squarespace est très facile à utiliser et vous permet de glisser-déposer des « sections de contenu » où bon vous semble (images, texte, formulaires, vidéos, extraits de code etc.)

La présentation du contenu est alors aussi flexible que jolie. A mon avis, il s’agit là d’une des meilleures interfaces de créateurs de site disponibles sur le marché.

Lorsque vous créez une page, vous avez une sélection de mises en page prédéfinies (pour les pages « Nous contacter », « A propos », « Notre équipe » par exemple), ce qui peut faciliter le processus. Cette fonctionnalité est extrêmement utile pour les novices qui ne savent pas vraiment comment présenter un contenu.

Une fois votre page créée, vous pouvez y ajouter des « sections de contenu », notamment :

  • du texte
  • des images
  • de l’audio
  • des galeries (en diaporama, grille, carrousel, ou format de pile)
  • des menus de restaurant
  • des événements
  • des résumés de contenus
  • des calendriers
  • des cartes
  • des codes
  • des démarques

La liste est encore longue…

L’ajout de sections contenu
Ajouter des sections de contenu sur Squarespace.

C’est très simple de déplacer vos sections de contenu. Il suffit de saisir un élément et de le glisser vers un autre endroit sur la page. Ajouter des éléments au sein de ces sections est aussi très facile : il vous suffit d’ajouter des « blocs de contenu » (voir ci-dessous).

C’est facile d’insérer les « blocs de contenu » et, à l’instar des sections de contenu, ils sont facilement déplaçables.

Les blocs contenu de Squarespace
Les blocs contenu de Squarespace

Dans l’ensemble, le système de gestion de contenu (CMS) est excellent et vous offre un large éventail d’options en matière de design. C’est l’un des aspects sur lesquels Squarespace n’a pas à rougir de la concurrence.

(Ce n’est probablement pas un hasard si le grand rival WordPress a récemment lancé « Gutenberg », un éditeur doté de la fonction glisser-déposer qui ressemble beaucoup à celui de Squarespace. Cela en dit long sur l’efficacité du système de « blocs de contenu » de Squarespace pour la mise en page d’un site !).

Images 

C’est génial de travailler avec des photos sur Squarespace. Les outils de manipulation et gestion d’images comptent parmi les meilleures fonctionnalités de la plateforme.

Avec Squarespace, vous pouvez aisément redimensionner, rogner ou pivoter toute image ajoutée à votre site. Vous pouvez aussi sélectionner « un point focal » dans vos images. Ainsi, vos visiteurs verront toujours la partie de la photo que vous voulez mettre en valeur sur leur écran, quel que soit l’appareil utilisé.

A l’ère du design adaptatif, où les images sont automatiquement redimensionnées en fonction de la résolution de votre écran, cette fonctionnalité de web design peut s’avérer indispensable. En effet, elle permet d’ajuster vos images au type d’appareil utilisé.  

Recadrer le ‘point focal’ d’une image dans Squarespace.
Etablir le « point focal » d’une image sur Squarespace.

Concernant l’utilisation de galeries d’images, Squarespace propose différents types de dispositions (diaporamas, carrousels, grilles, etc.) qui rendent tous très bien. Cette fonctionnalité particulièrement attrayante fera le bonheur des photographes qui ont besoin d’un site pour exposer leur portfolio. 

Comme nous l’avons vu précédemment, travailler avec des images sur Squarespace est d’autant plus agréable qu’il vous est possible de parcourir les images de Unsplash et Getty directement sur Squarespace et de les insérer facilement dans votre site.

Dans l’ensemble, nous ne pouvons qu’admirer la façon dont Squarespace gère la partie ‘images’.

Tenir un blog avec Squarespace

A quoi ressemble la fonctionnalité de blogging de Squarespace ?

Avant toute chose, commençons par le meilleur :

  • Contrairement à beaucoup de plateformes concurrentes, vous pouvez avoir autant de blogs que vous voulez avec Squarespace. C’est très utile car vous pouvez créer différents blogs pour correspondre à différents types de contenu (actualités, évaluations, tutoriels, etc.). Sinon, vous pouvez vous contenter d’un blog et utiliser des catégories et des étiquettes pour ranger vos articles de différentes manières.
  • Vous pouvez créer de belles zones « Résumé » pour votre blog et les glisser dans n’importe quelle page de votre site. Vous pouvez aussi les filtrer de sorte que seuls les articles pertinents ressortiront dans le contexte donné. Tous ceux qui veulent avoir un site de type magazine y trouveront leur compte.
  • Alors que la plupart des outils de création de site web vous contraignent à utiliser uniquement des étiquettes, Squarespace vous permet d’utiliser des étiquettes et des catégories. Ainsi, vous avez plus de liberté pour la présentation de votre contenu (et vos lecteurs peuvent y appliquer des filtres supplémentaires).
  • Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez activer la technologie AMP sur vos articles et alors assurer à vos visiteurs des temps de chargement très courts (ce qui peut aider à booster le référencement naturel de votre site).
  • Vous pouvez planifier la publication de vos articles à une date ultérieure.
  • Il est facile d’ajouter des boutons « Partager » au contenu de votre blog.

La fonctionnalité de blogging de Squarespace présente néanmoins quelques défauts, à savoir :

  • Il n’y a pas de sauvegarde automatique ! C’est un gros inconvénient car cela peut vous faire perdre du contenu (si votre navigateur plante au milieu d’une phrase, par exemple, ou si vous supprimez par erreur une partie de votre article).
  • Les anciennes versions de vos articles ne sont pas archivées.
  • Si vous souhaitez actualiser un article existant, vous ne pouvez pas faire un brouillon et publier l’article lorsque vous avez fini, vous êtes obligé de mettre à jour la version publiée.

En conclusion, la fonctionnalité de blogging de Squarespace peut parfaitement convenir à la majorité des utilisateurs. Mais si vous êtes un blogueur professionnel ou que vous avez l’intention de publier régulièrement, sachez qu’il existe de bien meilleures options, à commencer par WordPress.

Importer et exporter du contenu et des produits

L’importation

Il est assez facile de transférer du contenu et des produits vers Squarespace. Des « maîtres » de l’informatique sont à votre disposition pour vous aider à importer des pages, articles et autre contenu en provenance de WordPress, Blogger et Tumblr.

Cela dit, il faut que vous ayez l’un des forfaits « Commerce » les plus chers pour pouvoir importer des produits. Ils vous permettent d’importer jusqu’à 10 000 produits via le CSV ou, à l’aide d’un outil d’importation, à partir de Shopify, Etsy ou Big Cartel.

(Si vous utilisez la version Squarespace 7.0, notez toutefois que vous ne pourrez importer que 200 produits par page produit)

L’exportation

Vous pouvez exporter du contenu provenant de Squarespace vers un fichier XML au format WordPress. Certaines choses ne s’exportent pas, mais les éléments vraiment importants, si (pages, articles et galeries photos).

Il y a des limitations à prendre en compte concernant les produits : seuls les produits physiques peuvent être exportés, et ce pour un maximum de 10 000 produits (chaque variante représente un produit). Mais je pense sincèrement que cela suffira pour la plupart des utilisateurs.

Les graphiques (hors tableaux)

Squarespace détient une caractéristique pour le moins originale mais qui peut s’avérer utile : la fonctionnalité ‘Graphiques’. Grâce à elle, vous pouvez entrer des données dans Squarespace et créer des camemberts, diagrammes ou histogrammes à partir de celles-ci. En plus d’être esthétiques, ces graphiques permettent d’inclure une représentation visuelle de vos données dans votre site.

Graphiques
Créer des graphiques avec Squarespace

Malheureusement, une fonctionnalité similaire manque à l’appel : la possibilité d’insérer des tableaux dans les pages et articles sur Squarespace. Mes clients me demandent souvent d’incorporer des tableaux dans des sites Squarespace. C’est une tâche laborieuse : il faut soit coder et formater manuellement, soit faire une version JPG des tableaux en question. 

Les limites de la navigation

En l’état actuel des choses, Squarespace n’est pas la meilleure solution pour créer un site web doté d’un système de navigation à multiples niveaux.

Bien que les forfaits Squarespace vous permettent tous de créer jusqu’à 1 000 pages statiques (et un nombre illimité d’articles de blog), vous ne pouvez pas les organiser comme vous voulez.

En pratique, vous pouvez uniquement créer des sites ‘élémentaires’, comprenant deux niveaux de navigation maximum.

Ce n’est pas forcément une mauvaise chose car cela va faciliter la navigation sur votre site. Mais certaines entreprises auront besoin d’une hiérarchie plus développée et une navigation plus adaptée à leurs besoins, en particulier celles qui proposent des services multiples ou complexes.

Le versioning de contenu

Contrairement à WordPress, Squarespace ne conserve pas un historique des modifications apportées à votre site. Vous ne pourrez donc pas restaurer une version antérieure en cas d’erreur (ou pire, en cas de suppression définitive).

Ne vous en faites pas, Squarespace garde quand même vos données en sécurité. L’entreprise a dit faire des copies du contenu de ses clients à divers endroits.

Cela dit, la solution suggérée sur les pages d’aide de Squarespace en cas de perte de données consiste soit à utiliser le programme Wayback Machine soit à visiter la mémoire-cache d’une page, ce qui, il faut l’admettre, n’est pas spécialement rassurant…

Créer des versions multilingues d’un site Squarespace

Les personnes qui souhaitent utiliser Squarespace pour créer une boutique dans plusieurs pays et dans différentes langues risquent d’être déçues. Cette plateforme n’est pas faite pour créer un ensemble de sites multiples avec le même design.

Squarespace ne vous permet pas par défaut d’héberger une version entièrement anglaise de votre site sur www.votresite.com/uk/ ainsi qu’une version entièrement allemande sur www.votresite.com/de/. Il vaut mieux opter pour WordPress Multilingual ou WordPress Multisite dans ce cas.

Si vous tenez absolument à utiliser Squarespace pour héberger un site multilingue, vous pouvez investir dans un outil tiers tel que Weglo. Il crée automatiquement une version multilingue de votre site.

La gestion des fichiers

Bien que Squarespace ne dispose pas d’une médiathèque aussi élaborée que celle de WordPress, sa nouvelle fonctionnalité « Réutiliser une image » permet de s’en rapprocher. En effet, elle permet de chercher et réutiliser des images déjà importées sur la plateforme.

Les applications mobiles

Si vous voulez gérer votre site Squarespace n’importe où et à n’importe quel moment, vous pouvez utiliser les trois applis suivantes :

  • Squarespace
  • Acuity Scheduling Admin
  • Acuity Scheduling Client

Elles sont toutes disponibles sur iOS et Android.

L’application « Squarespace » est celle que vous utiliserez le plus. Elle permet de modifier vos pages et articles, afficher les statistiques et gérer vos commandes.

Les applications de Scheduling by Acuity servent à gérer les rendez-vous que vos clients ont pris sur votre site Squarespace.

La « Scheduling Client » permet à vos clients de réserver ou de modifier leurs rendez-vous, tandis que la « Scheduling Admin » vous laisse les gérer vous-même.

Au niveau des évaluations, l’application « Squarespace » a été notée 4,8 sur 5 sur l’App Store et 4,4 sur 5 sur le Google Play Store.


Les intégrations avec d’autres applications

Intégrations par défaut

Squarespace vous donne la possibilité d’intégrer à votre site d’importantes applications (Mailchimp, Dropbox, Google Drive, Pinterest etc.) de différentes façons. Pour y accéder, il vous faut au minimum le forfait « Business ».

Les extensions Squarespace

Squarespace a récemment introduit des « extensions », une variété de modules (add-ons) payants qui permettent d’ajouter des fonctionnalités à votre site.

Le nombre d’extensions est pour l’instant limité (à l’heure actuelle, il n’y a que 27 add-ons disponibles) mais vous pouvez vous en servir pour intégrer à votre site plusieurs applications d’administration dont Quickbooks et Xero ou pour imprimer des bordereaux d’envoi.

Les extensions disponibles sont pratiques, mais assez chères par rapport à l’offre dans les boutiques d’applications des autres plateformes.

Les extensions Squarespace
Les extensions Squarespace

L’intégration Squarespace-Zapier

Si aucune intégration/extension ne vous permet de relier Squarespace à une autre application, l’intégration Squarespace-Zapier est la solution toute trouvée.

Grâce à elle, vous pouvez envoyer des données saisies dans des formulaires sur Squarespace vers un grand nombre d’applications tierces. Zapier est un outil de type IFTTT (IF This, Then That, « Si ceci, alors cela » en français) qui permet de créer des règles pour caractériser les données qui sont transférées d’une application à une autre.

Pour profiter pleinement de cette option, il vous faudra cependant un forfait Zapier premium à plus de $29.99, soit environ 25€, par mois.

Les plugins Squarespace

Vous avez aussi la possibilité d’acheter des « extraits de code » auprès de divers fournisseurs pour améliorer la fonctionnalité de votre site Squarespace. On s’y réfère de plus en plus comme étant des « plugins Squarespace ». Bien que ces add-ons ne soient pas aussi faciles à installer que ses équivalents chez WordPress, ils vous permettent d’étendre considérablement les fonctionnalités de votre site Squarespace.

Les plugins peuvent être utilisés à de nombreuses fins. Vous pouvez, par exemple, vous en servir pour améliorer des arrière-plans vidéos, ajouter des barres latérales, créer des lightbox sur mesure… et bien plus encore.

L’intégration avec les réseaux sociaux

Il est assez simple de connecter Squarespace à des comptes de réseaux sociaux. Vous devez simplement ajouter vos comptes dans les paramètres de votre site, et Squarespace s’occupe des icônes et des flux intéressants (vous pouvez faire en sorte de réorienter votre contenu sur certains réseaux sociaux).

Squarespace prend en charge tous les réseaux sociaux les plus populaires, y compris Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.

Une façon d’économiser de l’argent sur Squarespace

Si vous comptez utiliser Squarespace pour créer votre boutique en ligne, l’entreprise propose actuellement 10% de remise sur ses forfaits. Cela peut s’avérer très avantageux, notamment si vous optez pour l’un des forfaits « Business et e-commerce ».

Cette remise n’est valable que pour une durée limitée. Pour en bénéficier : 

  1. Obtenez un essai gratuit sur le site Squarespace en cliquant ici.
  2. Saisissez le code « STYLEFACTORY10 » au moment de payer votre forfait.

La saisie de données et les formulaires

La saisie de données est l’un des éléments les plus importants dans un site web, notamment à une époque caractérisée par le marketing entrant.

Il est primordial d’adopter une bonne approche à la saisie de données si vous voulez trouver de potentiels clients à fidéliser. Autrement, votre commerce cessera de croître.

C’est donc le moment pour moi de creuser un peu plus le sujet.

Comment Squarespace s’en sort pour la saisie de données ?

Il existe deux façons de gérer la saisie de données avec Squarespace. La première, c’est d’utiliser simplement des blocs de code pour intégrer l’outil d’email marketing de votre choix (Getresponse, Aweber, Mailchimp etc.).

Outre la flexibilité dont vous bénéficierez avec cette solution, il faudra ajouter des formulaires HTML à votre site Squarespace et les formater via le CSS pour les enjoliver autant que possible. C’est tout à fait possible mais ce n’est pas à la portée de tous.

L’autre façon de saisir des données consiste à passer par les options de saisie de données incluses dans Squarespace, le « bloc formulaire » ou le « bloc newsletter ». Grâce à ces options, vous pouvez facilement créer des formulaires sur mesure.

Ces deux types de blocs vous permettent d’envoyer les données saisies à :

  • une adresse e-mail
  • Mailchimp
  • Zapier
  • Google Sheets
  • le nouvel outil de campagnes d’emailing de Squarespace (plus d’informations à venir)

L’avantage, c’est que les formulaires sont faciles à créer et à utiliser et sont très jolis. Si cela vous convient d’envoyer vos données à Google Sheets et Mailchimp, ou d’installer un « zap » vers une autre application via Zapier, vous allez être ravi.

Cependant, il y a certaines choses qu’il faudrait revoir.

Tout d’abord, même si l’intégration Zapier est très utile, que les adeptes de solutions d’email marketing connues comme Getresponse, Campaign Monitor et AWeber aient accès à la fonctionnalité de saisie de données de Squarespace semble compliquer les choses (et coûter plus cher).

Ce serait mieux s’il y avait des intégrations directes pour les utilisateurs des autres outils d’email marketing.

Le bloc formulaire
Le bloc formulaire de Squarespace.

Deuxièmement, j’aimerais voir une amélioration du côté de la fonctionnalité de téléchargement de fichiers. En effet, les utilisateurs n’ont toujours pas la possibilité de joindre un fichier aux formulaires Squarespace.

Troisièmement, ce serait bien que les formulaires Squarespace intègrent une logique conditionnelle. Ainsi, vous pourriez y ajouter de nouveaux champs correspondant à l’activité de l’utilisateur, ou encore envoyer des informations à certaines personnes (ou des options de stockage) en fonction de ce que l’utilisateur vous aura communiqué.

Et enfin, Squarespace ne vous permet pas de créer un formulaire puis de le glisser dans le nombre de pages que vous voulez. Vous devez créer un nouveau formulaire pour chaque page.

Si vous avez peu d’attentes, Squarespace peut tout à fait vous convenir. En revanche, si vous devez utiliser une logique conditionnelle ou permettre le téléchargement de fichiers par rapport à la saisie de données, il vous faudra probablement investir dans une application tierce telle que Wufoo Forms ou Jotform, ou bien utiliser un code personnalisé pour relier vos formulaires à votre solution d’email marketing.

La fonctionnalité d’email marketing : Email Campaigns de Squarespace

Squarespace a récemment introduit à sa plateforme une fonctionnalité très importante : « Email Campaigns ».

Pour quelques euros de plus par mois, vous avez la possibilité de saisir des adresses e-mail puis de leur envoyer des newsletters directement à partir de l’interface utilisateur de Squarespace. Cela permet à la plateforme de s’aligner sur l’offre de son concurrent Wix qui propose cette fonctionnalité depuis quelque temps déjà avec « Ascend ».

Squarespace vous offre quatre options d’email marketing :

  • Starter : pour 7€ par mois, vous pouvez envoyer jusqu’à 3 newsletters et 500 messages mensuellement
  • Core : 13€ par mois, 5 newsletters et 5 000 messages mensuellement
  • Pro : 30€ par mois, 20 newsletters et 50 000 messages mensuellement
  • Max : 59€ par mois, newsletters illimitées et 250 000 messages mensuellement

(Si vous utilisez « Email Campaigns » à l’année, vous aurez droit à des tarifs réduits).

Au niveau du prix, les forfaits Starter et Core ne sont pas chers par rapport aux forfaits de base d’Aweber et de Mailchimp. Vous pouvez en effet commencer à saisir des données et à créer des newsletters à un coût moindre.

Campagne email dans Squarespace
Les campagnes d’emailing de Squarespace

Il y a un autre avantage à utiliser l’Email Campaigns de Squarespace, c’est de pouvoir gérer au même endroit votre site ET votre liste de distribution, sans doute les deux principaux atouts numériques de toute activité commerciale. Vous préservez ainsi une image de marque harmonieuse à travers ces deux éléments.

De plus, comme on pouvait s’y attendre de la part de Squarespace, les templates de mails sont attractifs et compatibles avec les appareils mobiles. Ils sont aussi très faciles à modifier car l’Email Campaigns comprend une interface dotée de la fonction glisser-déposer qui ressemble plus ou moins à l’éditeur de page web de Squarespace.

Même si on apprécie la fonctionnalité de listes à réponse préenregistrée incluse dans l’Email Campaigns, les fonctions d’automatisation sont pour l’instant très basiques par rapport à celles qui sont fournies dans les outils d’email marketing dédiés comme Mailchimp ou Getresponse.

Enfin, notez que l’Email Campaigns de Squarespace ne vous permet ni de segmenter vos données ni de « split test » votre publipostage. Les amateurs d’email marketing devraient donc plutôt utiliser une solution dédiée comme Mailchimp, Getresponse ou Aweber.


Editer le HTML et le CSS sur un site Squarespace

Le HTML : ajouter des widgets et des blocs de code

Contrairement à d’autres plateformes connues telles que WordPress ou Shopify, Squarespace ne vous laisse pas alterner entre un éditeur « WYSIWYG » (What You See Is What You Get) et le HTML sur les pages et les articles.

En revanche, il est possible d’ajouter des « blocs de code HTML » à un site Squarespace de façon à incorporer facilement des formulaires, widgets etc.

Le CSS : soigner l’apparence de votre site

Si vous avez au minimum le forfait « Business », vous pouvez ajouter un CSS personnalisé à votre site Squarespace, mais il vaut mieux éviter. En effet, sachez qu’en agissant ainsi, vous prenez les risques suivants : 1) détériorer votre design et 2) avoir un accès restreint à l’assistance technique.

Cela dit, si vous savez ce que vous faites, la possibilité d’améliorer le design de votre site avec des éléments faits sur mesure peut vous être réellement bénéfique.

L’injection de code

Si vous souhaitez ajouter des scripts dans l’en-tête de votre site Squarespace, c’est possible par le biais d’une section dédiée à l’injection de code (avec le forfait « Business » au minimum).


A quel point le SEO de Squarespace est-il satisfaisant ?

Les sites Squarespace répondent relativement bien aux attentes de Google, ils…

  • sont sécurisés
  • génèrent automatiquement un fichier sitemap.xml
  • créent un balisage HTML clair
  • sont compatibles avec les appareils mobiles (Google privilégie les sites qui se chargent rapidement et s’affichent correctement sur les appareils mobiles)
  • fournissent certaines options d’AMP.

Squarespace vous autorise à modifier assez facilement la plupart des éléments de SEO : le nom du site, les étiquettes des noms de page, les en-têtes, les méta-descriptions etc.

De plus, les utilisateurs peuvent recourir à des certificats SSL sur leurs sites gratuitement (et facilement). Ainsi, la plateforme gagne un point de plus au niveau de son SEO, puisque Google a tendance à mieux référencer les sites utilisant des certificats SSL.

Cela dit, Squarespace peut encore s’améliorer à certains niveaux :

  • La performance. Google met à présent l’accent sur la performance des sites web (grâce aux critères Core Web Vitals, « signaux web essentiels » en français, qui se concentrent sur la vitesse de chargement et la stabilité). Google récompense les sites qui répondent correctement à ces critères en leur donnant une meilleure visibilité. À l’heure actuelle, Squarespace est un peu à la traîne sur ce point. Cela dit, l’entreprise a conscience de ces défauts et commence à déployer les moyens nécessaires pour optimiser ses fonctionnalités.
  • Le texte alternatif. Pour en ajouter, il faut passer par un processus très délicat qui consiste à créer puis masquer les légendes d’images.
  • Les redirections 301. Leur création nécessite un peu de configuration manuelle (et contrairement à d’autres produits, on ne vous incite pas automatiquement à le faire chaque fois que vous changez l’URL d’une page)
  • Les URLs propres. Ce n’est pas grand-chose mais si vous écrivez un article de blog avec Squarespace, vous ne pouvez pas enlever le préfixe ‘/blog/’ dans l’URL, et ainsi de suite. La création d’URLs « propres » est encouragée pour des raisons de SEO, par nul autre que Google, en évitant des fioritures similaires.

NB : si vous souhaitez savoir comment optimiser le référencement naturel de votre site Squarespace, n’hésitez pas à consulter nos astuces sur le SEO de Squarespace (en anglais).


Le e-commerce sur Squarespace

Les fonctionnalités d’e-commerce de Squarespace sont plutôt convaincantes. Il est facile de créer, modifier et gérer des produits et des catalogues de produits. Vous pouvez vraiment créer une superbe boutique en ligne avec la plateforme, et facile à gérer, qui plus est.

L’ajout de produits dans une boutique Squarespace.
Ajouter des produits à une boutique Squarespace.

Voici les principales caractéristiques de cette fonctionnalité :

  • Un système de paniers d’achat très intuitif
  • La possibilité de vendre un nombre illimité de produits
  • La possibilité de vendre des produits physiques ou numériques, des services et des abonnements
  • Des frais de transaction à 0% (seulement avec les forfaits « Commerce »)
  • La récupération automatique de paniers abandonnés (seulement avec le forfait « Commerce Avancé »)
  • Des cartes-cadeaux et bons de réduction
  • Des comptes clients (seulement avec les forfaits « Commerce »)
  • Les fonctionnalités de point de vente (uniquement aux Etats-Unis)

J’aime tout particulièrement la façon dont Squarespace gère les visuels produit. Contrairement à ses concurrents, Squarespace vous permet d’appliquer automatiquement un format d’image à tous les produits de votre boutique en ligne. Cela représente un gain de temps énorme pour les gros projets d’e-commerce.

La fonctionnalité d’abonnement mérite d’être mentionnée comme autre point fort de Squarespace. La plateforme vous aide à encaisser les paiements récurrents pour toute marchandise ou service.

Sélection des catégories de produits à vendre dans le Commerce de Squarespace
Sélectionner le type de produits à vendre dans la partie ‘Commerce’ de Squarespace

L’un des aspects les plus intéressants du e-commerce de Squarespace, c’est la nouvelle fonctionnalité « Espace membres ». Cela vous permet de facturer les utilisateurs qui veulent accéder à une partie privée de votre site, et ainsi de vendre des cours en ligne, des exclus et plus encore à vos visiteurs.

Malgré les frais supplémentaires (cela varie de $9 à $40, soit de 7,50€ à 33,50€, en fonction du nombre de membres que vous voulez intégrer), c’est une très bonne façon de monétiser votre site et le trafic généré. Visionnez la vidéo ci-dessous pour obtenir plus de détails sur cette nouvelle fonctionnalité.

La fonctionnalité « Espace membres » de Squarespace

Testez Squarespace gratuitement (utilisez le code PARTNER10 pour bénéficier d’une remise de 10%).

Il y a néanmoins quelques améliorations à apporter à Squarespace dans le domaine du e-commerce.

  • Vous ne pouvez pas permettre les transactions dans plusieurs devises. Cela ne devrait pas gêner les personnes qui souhaitent vendre des produits à échelle locale, mais si vous prévoyez d’étendre votre commerce aux quatre coins du monde, je vous recommande plutôt les plateformes BigCommerce et Shopify. Elles permettent, en effet, et d’afficher les prix de vos produits et de faciliter les paiements dans des devises locales (en particulier BigCommerce).
  • Les fonctionnalités de point de vente, qui vous permettent de vendre vos produits dans des emplacements physiques en utilisant votre boutique en ligne pour enregistrer les paiements et compter vos stocks, mérite une légère révision. Cette fonctionnalité n’est actuellement disponible qu’aux Etats-Unis, sur iPhone uniquement, et vous avez pour matériel qu’un simple lecteur de cartes (autrement dit, il est impossible d’utiliser un lecteur de code-barres ou une caisse enregistreuse).
  • Les options de drop-shipping sont aussi un peu limitées : vous pouvez seulement utiliser Printful, Printique ou Spocket comme fournisseurs. Si cette fonctionnalité est essentielle à votre commerce, mieux vaut opter pour Shopify et sa variété d’options de drop-shipping.
  • Pour le moment, seuls les utilisateurs basés aux Etats-Unis ont accès au calcul d’impôt automatique.
  • Pour les passerelles de paiement, votre choix se limite à Stripe, Paypal, Apple Pay et AfterPay. Étrangement, Google Pay n’est pas pris en charge par Squarespace. En général, les solutions e-commerce de ce type vous donnent plus de choix quant aux moyens de paiement.

Dans l’ensemble, j’aime beaucoup les fonctionnalités d’e-commerce de Squarespace. Elles peuvent parfaitement convenir aux petites entreprises qui n’ont besoin que d’une simple boutique en ligne et de vendre dans une seule devise.

Les vendeurs dont les besoins sont plus significatifs trouveront davantage leur compte dans des plateformes dédiées au e-commerce telles que BigCommerce ou Shopify.


Interface et facilité d’utilisation

Squarespace est un produit particulièrement intuitif.

Comme nous l’avons précédemment vu, les options de mise en page sont très sophistiquées et permettent de disposer votre contenu élégamment, à la manière d’un magazine. A vrai dire, je n’ai à ce jour pas encore trouvé de plateforme de création de site aussi limpide et élaborée que Squarespace.

A chaque fois que je fais un site sur Squarespace pour un client et que je le lui envoie, c’est rare qu’il rencontre un quelconque problème avec l’interface utilisateur. En effet, cette plateforme est relativement facile à maîtriser.

Le seul reproche que j’aurais à formuler à l’égard de la facilité d’utilisation concerne la dernière version (7.1) : c’est désormais impossible de changer de template. Si vous voulez imiter l’apparence et la sensation d’un autre template, vous devez reconfigurer tous les paramètres du design manuellement. C’est faisable, mais très chronophage !

D’une manière générale, je pense que Squarespace détient l’un des systèmes de gestion de contenu (CMS) les plus intuitifs et faciles à utiliser du marché. De plus, la qualité de son interface justifie largement sa popularité.


Le support client

Le support client de Squarespace est uniquement disponible par mail ou live chat. Il n’y a pas d’assistance téléphonique.

Et, malgré la gentillesse et la réactivité de l’assistance de Squarespace (ils répondent plus vite par live chat), les conseillers ont tendance à traiter uniquement les problèmes les plus simples.

En somme, si vous souhaitez ajouter des fonctionnalités ou des éléments de design tiers à votre site, le support client de Squarespace risque de ne pas être d’une grande aide.

La plupart du temps, on vous répondra que ce que vous essayez de faire est impossible (alors qu’à force de persévérance, en cherchant sur Internet ou en codant un peu, on finit par y arriver) et vous serez priés de consulter le blog de Squarespace régulièrement au cas où la fonctionnalité que vous souhaitez serait un jour intégrée officiellement à la plateforme.

De plus, comme nous l’avons dit plus haut, si vous ajoutez un CSS personnalisé à votre site, il est fort probable que vous ne puissiez pas bénéficier à 100% de l’assistance technique de Squarespace.

Ceci étant dit, j’ai toujours eu de très bons échanges avec le support client de Squarespace. Je préférerais juste que cela ne requiert moins d’efforts de mon côté que du leur.

Les pages d’aide de Squarespace

Outre l’assistance par mail et live chat, vous pouvez également recourir aux « pages d’aide » de Squarespace pour chercher la solution à vos problèmes.

Les pages d’aide fonctionnent comme un manuel en ligne comportant des vidéos et des articles pour vous aider à comprendre comment marche Squarespace. Cela vous explique plutôt bien les fondamentaux, mais dans le cas où vous rencontreriez de grosses difficultés techniques, vous seriez obligé de contacter directement le support client.


Squarespace est-il conforme au RGPD ?

Au vu de l’importance du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) de nos jours, il est essentiel de respecter les directives liées à la confidentialité et à la protection des données. Autrement, vous vous exposez à de lourdes amendes.

Il est assez simple d’appliquer les bases du RGPD sur Squarespace. Tout d’abord, vos données bénéficient d’une sécurité sans faille. De plus, vous pouvez aisément ajouter à votre site une politique de confidentialité, des conditions générales d’utilisation et une déclaration relative aux cookies.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’être conforme à la politique de consentement aux cookies, Squarespace donne du fil à retordre à ses utilisateurs.

Le RGPD exige des propriétaires de sites web qu’ils respectent les 5 règles suivantes à l’égard du consentement aux cookies :

  • Notifier aux visiteurs du site que des cookies sont utilisés.
  • Expliquer comment les cookies sont utilisés et pourquoi.
  • Permettre aux visiteurs de consentir aux cookies « non-essentiels » AVANT qu’ils soient utilisés (les cookies non-essentiels proviennent, entre autres, des pixels Facebook, de Google Analytic, d’Adsense etc.)
  • Enregistrer leurs préférences de cookies.
  • Donner aux utilisateurs la possibilité de refuser l’utilisation de cookies ultérieurement (c’est-à-dire de désactiver des cookies actifs).

Alors que Squarespace vous permet d’appliquer facilement les deux premiers impératifs, on ne peut pas en dire autant des trois autres. Vous devrez donc soit ajouter manuellement quelques lignes de code, soit utiliser un outil tiers tel que CookieYes pour créer une bannière conforme au RGPD qui permet aux utilisateurs de paramétrer tous les cookies utilisés sur un site Squarespace.

Au bout du compte, il y aurait pas mal de choses à changer sur Squarespace à ce niveau-là, d’autant plus que des outils indispensables tels que Google Analytics, Adwords et les publicités Facebook ne peuvent pas être utilisés sans cookies.

En vérité, Squarespace n’est pas la seule solution hébergée à ne pas être à la hauteur vis-à-vis des directives du RGPD. Cependant, l’entreprise pourrait fournir une meilleure aide aux utilisateurs qui rencontrent des problèmes dans ce domaine, du moins leur conseiller des outils efficaces.

De tous les produits que j’ai pu essayer à ce jour, Shopify et BigCommerce sont les solutions hébergées qui se plient le plus au RGPD. Shopify propose des applications (payantes) qui règlent les problèmes de bannières de cookies etc. Quant à BigCommerce, la plateforme fournit des outils qui permettent de désactiver les cookies ou d’obtenir le consentement des utilisateurs.


Avis Squarespace : le verdict

Dans l’ensemble, Squarespace est un très bon créateur de site web pour les particuliers et les PME. La plateforme convient parfaitement à deux usages : gérer un site vitrine et héberger un portfolio. En effet, elle vous permet de créer rapidement un site très moderne, ou bien un site qui expose principalement des images.

Si vous êtes artiste, photographe ou musicien, ou si vous avez besoin de créer un site éphémère pour un mariage, Squarespace est une plateforme super, facile à utiliser et compatible avec les appareils mobiles. C’est aussi un excellent outil pour les entreprises spécialisées dans la vente alimentaire (avec le bon template, les photos de plats et les menus de restaurant rendront extrêmement bien).

Grâce aux fonctionnalités d’e-commerce, les entreprises ayant besoin d’une simple boutique en ligne ou d’un système de panier d’achat trouveront leur bonheur avec Squarespace. Etant une solution hébergée, vous n’avez pas à vous occuper des mises à jour du serveur (vous devez juste assurer la protection des mots de passe et données). Cela vous soulage d’un GROS poids.

Néanmoins, les fonctionnalités d’e-commerce de Squarespace mériteraient des améliorations, notamment au niveau de la vente dans plusieurs devises, le calcul d’impôt automatique ainsi que les fonctionnalités de point de vente. Personnellement, si je devais créer une boutique en ligne un peu complexe, je me tournerais vers des plateformes spécialement conçues pour faire du e-commerce.

La conformité au RGPD de Squarespace n’est pas très satisfaisante non plus. Même si vous pouvez rendre votre site Squarespace conforme au RGPD, cela reste une tâche fastidieuse.

L’avantage (et c’est assez commun chez les solutions hébergées), c’est que vous pouvez tester Squarespace avant de vous engager définitivement. Par conséquent, je vous encourage vivement à profiter de la version d’essai gratuite au maximum et à explorer toutes les fonctionnalités afin de savoir si cette plateforme répond à vos attentes.

J’espère que cet article vous aura aidé à vous faire un avis sur Squarespace ! Vous trouverez ci-dessous un résumé des avantages et des inconvénients.

(Pour rappel, nous proposons nos services de web designers pour vous aider à créer/gérer un site ou une boutique en ligne avec Squarespace en un rien de temps. Nous pouvons également vous fournir un code Squarespace fait sur mesure. Cela permet de personnaliser considérablement les fonctionnalités et l’apparence de votre site. N’hésitez pas à nous contacter dès maintenant pour plus d’informations.)


Les avantages et les inconvénients de Squarespace

Les avantages de Squarespace

  • Ses templates sont modernes et très beaux. Grâce à un design adaptatif, les sites web et boutiques en ligne crées avec Squarespace rendront bien sur tous types de supports (écrans d’ordinateur mais aussi tablettes et téléphones mobiles).
  • Son interface utilisateur est géniale. Je dirais même que Squarespace a un système de gestion de contenu (CMS) des plus intuitifs.
  • Ses options de gestion d’images sont excellentes.
  • Un bon nombre d’outils d’importation sont à votre disposition pour importer du contenu provenant d’autres plateformes.
  • Vous n’aurez aucun frais de transaction à payer (à condition d’avoir souscrit à un forfait « Commerce »)
  • Vous avez accès à un nombre important de polices de caractères.
  • Vous pouvez par défaut faire des intégrations avec des outils très connus tels que Google Workspace, Opentable et Mailchimp. Elle vous permet aussi de transposer facilement du contenu sur les réseaux sociaux.
  • L’intégration Zapier peut vous permettre de relier votre site Squarespace à un grand nombre d’applications web.
  • Il y a un outil d’email marketing intégré.
  • Vous avez la possibilité de créer un logo simple mais qui fait « pro ».
  • Il existe une version d’essai gratuite de 2 semaines.

Les inconvénients de Squarespace

  • Il n’y a aucune fonctionnalité de vente multi-devises. Si votre projet d’e-commerce est de vendre à l’international, vous devriez opter pour une autre solution (voir plus bas).
  • La prise en charge du consentement aux cookies laisse à désirer. Cela vous prendra soit du temps soit de l’argent (si vous achetez un outil spécifique) d’assurer la conformité totale de votre site Squarespace au RGPD.
  • Seuls les utilisateurs basés aux Etats-Unis ont accès au calcul d’impôt automatique.
  • Votre choix en termes de passerelles de paiement est assez limité.
  • Il n’y a aucune fonctionnalité de versioning de contenu.
  • Aucune sauvegarde automatique n’est faite sur les pages et les articles.
  • Même si les sites Squarespace peuvent bénéficier d’un meilleur référencement, il y a un certain nombre de choses qui mériteraient d’être améliorées en termes de SEO, notamment par rapport à la vitesse de chargement et à la performance.
  • Les fonctionnalités de point de vente ne sont disponibles qu’aux Etats-Unis. De plus, elles sont rudimentaires : vous ne pouvez utiliser qu’un lecteur de cartes lors des ventes en physique. (D’autres plateformes vous proposent un plus grand choix d’équipement : lecteur de codes-barres, caisse enregistreuse, imprimante de reçus etc.)
  • Mailchimp est le seul outil d’email marketing qui peut être utilisé avec la newsletter et les blocs formulaire grâce à son intégration directe (ceux qui utilisent d’autres produits devront se pencher sur une intégration Zapier).
  • Le support client ne peut être contacté que par mail ou live chat. Il n’y a pas d’assistance téléphonique.
  • La boutique d’applications de Squarespace (ou plutôt son catalogue d’« extensions») n’est pour l’instant pas très fournie.

Version d’essai gratuite / offre spéciale

Si Squarespace vous intéresse, sachez que l’entreprise propose actuellement 10% de remise sur ses forfaits. Cela peut s’avérer très avantageux, notamment si vous optez pour l’un des forfaits « Commerce ».

Cette remise n’est valable que pour une durée limitée. Pour en bénéficier : 

  1. Obtenez une version d’essai gratuite sur le site Squarespace en cliquant ici.
  2. Saisissez le code « STYLEFACTORY10 » au moment du paiement.

Les alternatives à Squarespace

Il existe beaucoup de créateurs de sites web similaires sur le marché, tels que Wix, Big Cartel, Jimbo, Moonfruit et Weebly. À l’instar de Squarespace, ce sont des solutions hébergées qui impliquent des dépenses régulières. Elles sont aussi principalement destinées aux utilisateurs qui viennent de monter une entreprise mais qui n’ont pas assez de compétences en web design.

Si la gestion de contenu est très importante pour vous, alors WordPress est une bonne alternative à Squarespace (même si ces deux plateformes n’ont pas les mêmes standards).

La version auto-hébergée de WordPress est un outil particulièrement efficace qui requiert toutefois plus de configuration et de personnalisation manuelles. À l’inverse, Squarespace est une plateforme qui repose davantage sur le « click and point » (cliquer et viser, en français). À moins d’engager un développeur ou une agence, vous n’aurez pas d’assistance technique à votre disposition. Je vous invite à lire notre article Squarespace vs WordPress (en anglais) pour avoir une comparaison plus détaillée.

Vous pouvez également jeter un œil à la version hébergée de WordPress qui fonctionne pratiquement de la même manière que Squarespace (elle est aussi hébergée sur un serveur et ne requiert pas trop de configuration manuelle), mais offre des options plus avancées pour la gestion de blog (notamment une fonctionnalité de sauvegarde automatique !).

Concernant les solutions e-commerce, si vous envisagez de créer une boutique en ligne, les meilleures solutions hébergées que j’ai pu essayer à ce jour sont Shopify et BigCommerce. En effet, même si les templates de Squarespace sont plus esthétiques que les leurs, les fonctionnalités d’e-commerce de Shopify et de BigCommerce sont beaucoup plus intéressantes. Pour en savoir plus, allez voir nos comparatifs Shopify vs Squarespace et Squarespace vs BigCommerce (en anglais).

Vous pouvez également utiliser un marketplace comme Amazon et Etsy comme solution e-commerce. Ce n’est pas la même méthode de vente que sur une solution hébergée comme Squarespace, mais comme beaucoup de personnes utilisent ces plateformes, vous ne manquerez pas de ressources et de conseils. N’hésitez pas à lire nos comparatifs Shopify vs Amazon et Shopify vs Etsy (en anglais) si vous voulez en savoir plus sur le système de vente de ces plateformes.

Vous avez, si vous le souhaitez, la possibilité d’héberger le contenu de votre boutique en ligne avec Squarespace, et d’utiliser en parallèle un plugin comme Ecwid ou le bouton d’achat de Shopify pour y ajouter un panier d’achat.

Et bien entendu, il y a WordPress. Si cela ne vous pose pas de problème de configurer votre site manuellement, vous pouvez utiliser divers plugins d’e-commerce comme Woocommerce, Ecwid ou Shopp pour vendre vos produits.

Enfin, si vous avez un petit budget, Wix vaut vraiment le détour. En effet, cette plateforme propose quasiment les mêmes fonctionnalités que Squarespace.

Un forfait gratuit est disponible avec Wix (il est rudimentaire, mais peut convenir à un usage simple). Pour en savoir plus, allez voir notre avis Wix ou nos comparatifs Wix ou Shopify, Wix ou WordPress et Wix vs Squarespace (ce dernier est en anglais).

Avis Squarespace — FAQ

Squarespace est-il à la portée des novices ?

Globalement, oui. Squarespace est un outil de création de site web DIY (Do It Yourself, « fais-le toi-même » en français). Cela signifie qu’il a été conçu pour les personnes qui ne s’y connaissent pas en programmation ou en web design. Comme tous les produits de ce type, il y a quand même un temps d’adaptation. Mais parmi toutes les plateformes que nous avons essayé, Squarespace est de loin la plus facile à utiliser.

Quels sont les principaux avantages et inconvénients de Squarespace ?

Les principaux avantages de Squarespace sont les jolis templates, l’interface intuitive, les outils de vente très simples et les frais de transaction exonérés. Les principaux inconvénients concernent l’absence de fonctionnalités de vente multi-devises et de versioning de contenu, ainsi que le système de bannière de cookies qui est quelque peu inadapté.

Quelle est la meilleure version entre 7.0 et 7.1?

Bien que Squarespace 7.0 comporte quelques fonctionnalités qui font défaut à Squarespace 7.1 (notamment le défilement parallaxe, les pages de destination et la possibilité de changer de template), la version 7.1 reste la meilleure. En effet, non seulement elle permet de créer des sites plus rapides et comprend des fonctionnalités d’e-commerce plus performantes, mais en plus ce sera la version que Squarespace continuera à développer sur le long-terme.

Peut-on essayer Squarespace gratuitement ?

Oui. Il y a une version gratuite qui dure 14 jours. Si vous n’avez pas fini votre site au bout des 14 jours, la période d’essai peut être prolongée de 7 jours supplémentaires.

Peut-on avoir des réductions sur les forfaits Squarespace ?

Oui. Si vous payez à l’année, vous pouvez profiter d’une réduction de 25 à 30% selon le forfait que vous prenez. Vous pouvez aussi bénéficier d’une réduction de 10% en passant par la version gratuite et en entrant le code STYLEFACTORY10 au moment de souscrire à un forfait payant.

La parole est à vous !

Merci d’avoir lu notre avis Squarespace ! Si vous avez des remarques ou des questions à propos de la plateforme, veuillez nous en faire part dans la section ‘Commentaires’ située un peu plus bas. Nous lisons tous vos messages et tâchons de répondre à toutes vos questions.

Commentaires (2)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci pour cet article intéressant et complet ! Juste une remarque, vous affirmez à plusieurs reprises que le consentement aux cookies fait défaut sur Squarespace, hors il est bien possible d’ajouter un bandeau qui permette l’acceptation ou l’acception et le refus de cookies (paramètres > cookies et données visiteurs)

Merci pour votre commentaire Typhanie! Oui, il existe une bannière de cookies dans Squarespace, qui vous permet d’offrir aux utilisateurs le choix d’accepter ou de refuser les cookies d’analyse de Squarespace. Cependant, elle ne prend pas suffisamment en charge les cookies tiers.

Ainsi, si, par exemple, vous ajoutez un pixel Facebook ou un script Google Analytics à votre site, vous devrez utiliser une application distincte pour gérer le consentement. (Récemment, nous avons découvert que CookieYes s’est avéré une assez bonne solution pour cela.)

J’espère que cela aide?