Comment créer une boutique en ligne en 6 étapes

Notre contenu est strictement impartial. Cependant, pour financer notre travail, nous utilisons des liens publicitaires d'affiliation.

Comment créer une boutique en ligne

Dans cet article, je vais vous montrer comment créer une boutique en ligne.

MAIS….

Si la création est une chose relativement facile, la vente, elle, l’est beaucoup moins.

Cet article ne vous explique donc pas seulement ce qu’il faut choisir entre Shopify, BigCommerce, WordPress ou Squarespace, il vous donne aussi les 6 étapes clés pour lancer votre boutique en ligne avec succès, et ainsi, avoir un commerce florissant.

Ok, c’est parti !


1. Choisissez les bons produits à vendre

Cela peut vous paraître banal, mais il est impératif de choisir les « bons » produits à vendre pour réussir.

Il ne s’agit pas de la qualité du produit (il va de soi que vous vendez des produits de qualité) mais plutôt de son « originalité ».

En effet, lorsque vous créez votre boutique en ligne, vous entrez en concurrence avec des sites très populaires qui vendent de tout (eBay, Amazon, Etsy, etc.).

En général, vous aurez du mal à faire dans l’originalité si vous vendez des objets qui sont déjà disponibles en grande quantité sur ce genre de sites.

Produit
Il est indispensable d’identifier une niche et de trouver les bons produits e-commerce à vendre pour assurer la réussite de votre boutique en ligne.

Pour assurer la réussite de votre boutique en ligne, il faut « trouver votre niche ». Autrement dit, vous devez identifier (ou créer) une gamme de produits qu’aucun autre distributeur ne vend, mais pour lesquels la demande est assez forte pour pérenniser votre activité.

A titre d’exemple, au lieu de vendre une guitare disponible sur Amazon, vous pourriez vendre un instrument plus difficile à trouver en ligne, mais pour lequel la demande est néanmoins forte.

Trouver une niche implique forcément de passer du temps à chercher des mots-clés. C’est ce que nous allons voir à présent.

Rechercher des mots-clés pour vous aider à trouver votre niche

La façon la plus simple pour identifier une niche est d’utiliser un outil de recherche de mots-clés (Semrush par exemple) pour trouver des marchés de niche et voir ce qui est le plus compétitif.

Ces outils de recherche de mots-clés vous permettent d’identifier le nombre de recherches mensuelles effectuées sur divers segments de mots et si ces mots-clés sont susceptibles d’être bien classés dans les moteurs de recherche ou pas.

La recherche par mot-clé avec l’outil de recherche de mots-clés « SEMrush »
La recherche par mot-clé avec l’outil de recherche de mots-clés « SEMrush »

Mettons que vous voulez créer une boutique en ligne qui vend des instruments de musique, mais vous ne savez pas quel instrument choisir en particulier.

Grâce à votre outil de recherche de mots-clés, vous verrez que le segment « acheter une guitare » est recherché 8 500 fois par mois, tandis que « acheter un banjo » ne revient que 1 300 fois par mois.

Vous allez sûrement penser : « Oh, ça a l’air de bien marcher, les guitares. Voilà ce que je vais vendre ! ». Mais réfléchis-y un instant. Si vous faites ça, vous allez devoir rivaliser avec la multitude de boutiques de guitares qui existent déjà.

Nous savons à partir des résultats obtenus que les banjos sont un produit de niche, mais il y a quand même un nombre assez important de personnes qui envisagent chaque mois d’acheter cet instrument.

Il s’agit donc de se demander s’il y a déjà beaucoup de commerçants qui apparaissent dans les résultats de recherche quand vous cherchez ce produit. En effet, il se pourrait que vous ayez été devancé sur ce marché.

Pour ce faire, vous devez surtout faire attention à la « concurrence des mots-clés ». Il s’agit d’un score attribué, sous un format quelconque, par les outils de recherche de mots-clés.

Moins le score est élevé, plus ce sera facile pour votre produit d’être bien référencé dans les moteurs de recherche (et plus celui-ci se vendra).

Exemple d'un score lié à la concurrence des mots-clés
Exemple d’un score lié à la concurrence des mots-clés

Comme le montre l’image ci-dessus, ce sera relativement simple d’être bien classé avec le segment « acheter un banjo ».

L’idée est donc de trouver des produits dont la demande est relativement élevée et pour lesquels l’offre n’est pas assez développée (ou, dans le meilleur des cas, inexistante).

Articles connexes : pour plus d’informations sur les outils de recherche de mots-clés, consultez nos comparatifs Ahrefs vs Semrush et Ahrefs vs Moz, notre avis Semrush, notre nouvel avis Ahrefs et notre guide sur la tarification de Semrush (tous en anglais).

Une fois que vous avez trouvé votre niche et les produits que vous voulez vendre, il est temps de réfléchir à la façon dont vous allez vous les procurer.

Ce qui nous amène à…


2. L’approvisionnement de votre stock

Il existe deux solutions possibles pour obtenir et gérer le stock de vos produits :

  • l’achat auprès d’un fournisseur, la gestion du stock et la revente
  • le drop shipping (vente en direct).

La première option présente plusieurs avantages : vous pouvez non seulement vérifier la qualité de votre stock en direct, mais aussi vous assurer que les produits sont fabriqués selon un mode de fabrication éthique et responsable. Enfin, cette option vous permet d’entretenir une relation constructive avec votre fournisseur. (Il est évident que si vous fabriquez vous-même vos produits, vous êtes votre propre fournisseur !).

L’approvisionnement de votre stock

En revanche, cette option présente un inconvénient majeur : si votre commerce ne décolle pas, vous aurez acheté des produits qui ne se vendront peut-être jamais. Par ailleurs, vous risquez de payer des frais liés au stockage de ces produits.

La deuxième option, le dropshipping, est une méthode qui consiste à ne pas garder vos produits en stock (vous recevez la commande et vous l’envoyez au fournisseur qui livre directement à votre client : votre boutique est une sorte d’intermédiaire).

Il est fort probable que vous ne rencontriez ou ne traitiez jamais en direct avec votre fournisseur ou même que vous ne voyiez jamais la majorité des produits que vous vendez.

L’avantage principal du dropshipping, c’est de ne pas avoir à investir d’argent en amont. En revanche, c’est un domaine où la concurrence est très forte et vous pourriez être amené à vendre des produits qui sont parfois vendus à prix bradés par de nombreux concurrents (on parle alors de « marketing agressif »).

De plus, certaines questions d’ordre éthique peuvent surgir. En effet, le dropshipping ne garantit pas la meilleure traçabilité quant à la fabrication des produits.

La plupart des plateformes d’e-commerce les plus connues (nous les mentionnerons plus tard) proposent des extensions/intégrations qui vous permettent de localiser et « dropshipper » les produits en provenance d’un large éventail de fabricants. Parmi les applications les plus utilisées, il y a notamment Oberlo pour Shopify et Alibaba pour BigCommerce.

Dans l’ensemble, on pourrait dire à juste titre que lorsqu’il s’agit de drop-shipping, Shopify offre une multitude de possibilités : non seulement la plateforme propose un nombre important d’applications par rapport à ses concurrents, mais en plus beaucoup de ces applications sont spécialement destinées au drop-shipping.

A présent, allons voir les plateformes que vous pouvez utiliser pour créer votre boutique en ligne.


3. Choisissez l’application la mieux adaptée pour construire votre boutique en ligne

Une fois que vous avez identifié votre marché et votre produit de niche et que vous savez d’où proviennent vos produits, il est temps de lancer votre boutique en ligne.

Deux solutions s’offrent à vous :

  • engager une agence pour la configurer
  • utiliser une application de création de boutique en ligne.

Si vous optez pour l’agence, assurez-vous de choisir une solution où vous serez libre de gérer seul votre boutique une fois le lancement terminé, sans l’aide de l’assistance. En d’autres termes, demandez à l’agence de vous fournir l’accès à un CMS (système de gestion de contenu) qui vous permet d’éditer votre site facilement et de gérer votre inventaire.

Une fois votre boutique lancée, vous n’aurez donc pas besoin de payer régulièrement un développeur pour actualiser votre contenu ou ajouter/supprimer des produits (mais vous devrez quand même recourir à ses services pour d’autres raisons : mettre à jour vos plugins et vos thèmes, répondre à toutes sortes de questions techniques etc.).

Un exemple de thème Shopify
Exemple d’un thème Shopify

Vous pouvez aussi utiliser une plateforme d’e-commerce et tout simplement créer vous-même votre boutique en ligne.

Il existe un choix considérable de solutions e-commerce, les plus connues étant Shopify, BigCommerce, Wix et Squarespace.

De toutes celles que j’ai pu tester à ce jour, BigCommerce et Shopify sont probablement les plateformes d’e-commerce les plus adaptées aux utilisateurs ayant peu d’expérience dans le domaine. Elles offrent à la fois de bonnes fonctionnalités et une certaine facilité d’utilisation. Vous trouverez ci-dessous une vidéo comparative :

BigCommerce ou Shopify (vidéo en anglais)

Avis BigCommerce | Avis Shopify | Tester BigCommerce | Tester Shopify

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous qui traite exclusivement de Shopify et de ses avantages et inconvénients. Sinon, vous pouvez tester la plateforme gratuitement ici.

Avis Shopify (vidéo en anglais)

Avis Shopify | Tester la plateforme gratuitement ici

Squarespace et Wix sont également faciles à utiliser. Cependant, ces solutions ne présentent pas toutes les fonctionnalités proposées par Shopify et BigCommerce (notamment les plus avancées telles que la possibilité de vendre dans plusieurs devises ou d’optimiser la technologie du point de vente).

L’avantage, c’est que toutes ces solutions vous proposent des essais gratuits pour vous aider à démarrer. Il suffit de cliquer sur l’un de ces liens :

Quel créateur de site web choisir pour créer ma boutique en ligne ?

Voici quelques informations à savoir sur les créateurs de boutique en ligne les plus connus.

Shopify

Grâce à une boutique d’applications enrichie d’une multitude d’extensions et d’intégrations possibles, Shopify se distingue par la flexibilité de son offre (mais cela se reflète sur les tarifs). C’est aussi probablement la meilleure solution pour ceux ayant besoin de fonctionnalités de point de vente. Consultez notre avis Shopify ou allez voir notre guide sur la création d’une boutique Shopify (en anglais).

BigCommerce

BigCommerce est un créateur polyvalent aux offres attractives. Son forfait de base inclut de nombreuses fonctionnalités e-commerce intéressantes que vous ne retrouverez pas chez ses concurrents (par exemple, le reporting professionnel ou l’option carte cadeau). Ses fonctionnalités de SEO sont remarquables. Consultez notre avis BigCommerce.

Squarespace

Les templates de Squarespace sont excellents et le CMS très flexible, surtout au niveau de la mise en page (la disposition du texte, des images et des articles se fait bien plus facilement qu’avec nombre de ses concurrents). Ses fonctionnalités d’e-commerce s’améliorent de plus en plus. Toutefois, la plateforme ne supporte pas la vente multi-devises, ce qui est rédhibitoire pour les personnes qui voudraient vendre à l’international. Mais si ce n’est pas votre cas, Squarespace est la solution idéale pour vous.

Wix

Wix est un créateur de site web plus « généraliste » que BigCommerce ou Shopify. Cette solution propose toutefois de bonnes fonctionnalités e-commerce à des prix plus abordables que les trois plateformes mentionnées ci-dessus. C’est parfait si vous avez un budget serré, ou si vous aimeriez avoir un site polyvalent et faire un peu de vente en parallèle. Consultez notre avis Wix.

GoDaddy

Tout comme Wix, la plateforme GoDaddy est un créateur de site web plus « généraliste ». Mais en plus d’être facile à utiliser, son forfait « E-commerce » comprend des fonctionnalités d’e-commerce plutôt satisfaisantes. Les principaux inconvénients, c’est l’absence de fonctionnalités de vente multi-devises ou multilingue et le fait qu’il soit compliqué d’y intégrer d’autres services. Pour en découvrir davantage sur GoDaddy, allez lire notre comparatif Shopify vs GoDaddy (en anglais).

Amazon et Etsy

Même si Amazon et Etsy ne sont pas des outils de création de boutique à proprement parler, il s’agit de marketplaces (ou « places de marché ») où vous pouvez mettre vos produits en vente. Mais le flux important de clients sur ces sites suffit à en faire de très bonnes alternatives aux solutions e-commerce existantes. Jetez un œil à nos comparatifs Shopify vs Amazon et Etsy vs Shopify (en anglais) si vous voulez en savoir plus sur cette méthode de vente.

Que faire si j’ai déjà un site web ?

Si vous avez déjà un site web (un site WordPress, par exemple) et que vous souhaitez y ajouter une boutique en ligne, des « plugins » tels que Ecwid vous seront très utiles.

Ecwid vous permet en effet d’intégrer un « widget » à votre site (ou à toute autre activité en ligne qui permet l’ajout de code HTML : une page ou un blog sur un réseau social, par exemple). Les utilisateurs verront alors une boutique en ligne complètement opérationnelle à cet endroit-même.

Une façon d’économiser de l’argent sur Squarespace

Si vous comptez utiliser Squarespace pour créer votre boutique en ligne, l’entreprise propose actuellement 10% de remise sur ses forfaits. Cela peut s’avérer très avantageux, notamment si vous optez pour l’un des forfaits « Commerce ».

Cette remise n’est valable que pour une durée limitée. Pour en bénéficier : 

  1. Obtenez une version d’essai gratuite sur le site Squarespace en cliquant ici.
  2. Saisissez le code « STYLEFACTORY10 » au moment du paiement.

4. Optimisez votre boutique en ligne pour les moteurs de recherche

Une fois que vous avez trouvé votre marché de niche et créé une boutique en ligne qui y correspond, il est temps d’optimiser le référencement de votre site. En effet, le SEO est un élément essentiel à la réussite de tout commerce en ligne.

Vous pouvez utiliser des outils de recherche de mots-clés tels que SEMrush pour savoir ce que les internautes recherchent pour trouver les produits que vous vendez, et pour vous assurer que tous ces mots-clés sont placés aux bons endroits sur votre site, à savoir :

  • Les titres de pages
  • La description des produits
  • Les titres
  • Les méta-descriptions
  • Les adresses URL.

Tous les créateurs de boutique en ligne mentionnés ci-dessus vous permettent d’avoir beaucoup de contrôle sur votre SEO (BigCommerce étant le meilleur à ce niveau-là). Si vous optez pour l’un de ces produits, n’hésitez pas à utiliser cette fonctionnalité !

Vous trouverez plus d’infos à ce sujet dans l’article Comment améliorer le référencement d’un site sur Google (en anglais).


5. Générer du trafic vers votre boutique via le blogging

La meilleure façon de générer du trafic sur une boutique en ligne est de publier régulièrement des articles sur des sujets en lien avec ce que vous vendez.

Ce type d’activité est communément appelé « inbound marketing » ou « marketing entrant ». Ce serait dommage de ne pas l’adopter au vu du nombre de ventes que cela génère.

La publication d’articles sur votre commerce qui sont à la fois qualitatifs et riches en mots-clés a un double effet. Premièrement, vous améliorez la visibilité de votre site dans les résultats de recherche concernés. Deuxièmement, vous vous démarquez en tant que boutique spécialisée dans un domaine particulier.

Vous gagnerez la confiance de vos acheteurs potentiels en affichant votre passion et expertise dans le domaine relatif aux produits que vous vendez.

Consultez notre guide détaillé sur comment augmenter le nombre de visiteurs sur votre blog (en anglais) et découvrez les 10 choses à faire pour que votre blog décolle vraiment.


6. Utilisez des publicités en ligne pour promouvoir votre boutique

Si vous en avez les moyens, il est fortement conseillé d’afficher des publicités en ligne pour promouvoir les produits de votre boutique. Le mieux, c’est de commencer avec Google AdWords et les publicités sur Facebook.

Les publicités Google

Utiliser Google Ads revient à identifier (et acheter) des phrases de recherche pertinentes qui afficheront des publicités pour votre boutique et vos produits, et ainsi créeront des résultats de recherche organique, ou naturelle, sur Google.

D’après mon expérience, je dirais que les campagnes Google Ads fonctionnent plutôt bien, notamment lorsque vous vendez des produits relativement coûteux.

Par exemple, vous pouvez vous permettre un « coût par acquisition » (CPA) de Google Ads à 50€ (c’est ce que vous dépenserez en publicités pour une seule vente) s’il est question de vendre un produit à 1 000€ (un téléviseur, par exemple). En revanche, si c’est pour vendre un CD à 10€, mieux vaut changer d’approche marketing.

Il s’agit d’analyser vos marges et d’essayer différentes stratégies pour la recherche de mots-clés afin de minimiser l’impact des coûts publicitaires sur vos bénéfices.

Cela dit, utilisé à bon escient, AdWords peut vous aider à générer plus de ventes. Si vous souhaitez en savoir plus, pourquoi ne pas consulter le guide ‘Google Adwords Made Simple’ de Neil Patel (en anglais).

Les publicités Facebook

Facebook Ads ne fonctionne pas de la même manière que AdWords : vous ne payez pas pour que vos pubs soient visibles auprès des personnes qui ont recherché certains mots-clés en particulier, mais pour celles qui ont dit à Facebook ce qui les intéressait.

A titre d’exemple, grâce aux pubs Facebook, vous pouvez promouvoir des T-shirts des Beatles auprès des internautes qui sont fans des Beatles, ou des porte-clés VW pour les conducteurs de Volkswagen etc.

L’utilisation Facebook Ads pour promouvoir les produits de votre boutique en ligne
Utiliser Facebook Ads pour vendre des CD en ligne

Facebook Ads est particulièrement efficace et permet d’optimiser le ciblage de votre audience au maximum. Mais si vous ne savez pas vous en servir, vous risquez de bloquer votre compte (ce qui peut gravement affecter votre commerce). D’où l’importance de bien comprendre son fonctionnement avant d’investir. Vous pouvez faire vos premiers pas sur Facebook Ads grâce à notre guide Comment utiliser Facebook pour faire de la pub (en anglais).

Lisez également notre guide sur la création de newsletters électroniques et de campagnes d’email marketing (en anglais) si vous voulez savoir comment promouvoir une boutique en ligne par mail de façon sophistiquée.

Des remarques à faire ?

Vous avez des remarques à faire sur la création d’une boutique en ligne ? Vous avez besoin d’aide ?

Si vous avez créé votre propre boutique en ligne, ou vous vous demandez comment vous y prendre, n’hésitez pas à nous en faire part dans la section ‘Commentaires’ ci-dessous. Vous pouvez également nous contacter si vous avez besoin qu’on vous aide à créer la vôtre.


Sinon… achetez une boutique en ligne préexistante !

Si vous ne préférez pas vous investir autant dans la création d’une boutique en ligne, il existe une alternative : vous pouvez acheter une boutique en ligne qui est déjà fructueuse.

Ne vous en faites pas, c’est plus simple que vous ne le croyez. Grâce à des services tels que Exchange Marketplace de Shopify ou Empire Flippers, vous pouvez explorer des commerces en ligne qui ont été vérifiés par des experts avant d’être mis en vente (autrement dit, vous pouvez les acheter les yeux fermés).

Pour en savoir plus sur ces deux options, lisez notre guide Comment acheter une boutique Shopify en utilisant Shopify Exchange (en anglais) ou visitez le site de Empire Flippers.


Testez gratuitement les applications e-commerce suivantes

Comment créer une boutique en ligne — FAQ

Comment ouvrir ma propre boutique en ligne ?

Pour ouvrir une boutique en ligne, il vous faut une application d’e-commerce. Parmi les plus populaires, vous avez ShopifyBigCommerceBig Cartel et Squarespace. Sinon, vous pouvez aussi faire de la vente via un marketplace comme Amazon ou Etsy, ou bien avec WordPress en passant par le plugin WooCommerce.

Combien ça coûte d’ouvrir une boutique en ligne ?

Ça dépend si vous choisissez de créer votre boutique par vous-même, avec une plateforme « DIY » comme Shopify, ou si vous prévoyez d’engager un développeur. Dans le premier scénario, cela vous coûtera entre $29 et $299 (soit entre 25 et 260€) par mois, selon vos besoins (plus c’est simple, moins c’est cher). Dans le second, ça dépendra de l’expérience et du niveau de votre développeur, mais il faudra sûrement mettre quelques milliers d’euros de côté.

Puis-je ouvrir une boutique en ligne gratuitement ?

Pour ouvrir une boutique en ligne gratuitement, il vous faut une solution e-commerce qui propose un forfait entièrement gratuit. Ce n’est pas le cas de la plupart des applications d’e-commerce connues (BigCommerce, Shopify et Squarespace, par exemple), mais Ecwid et Big Cartel fournissent des forfaits permettant de vendre un nombre limité de produits sans avoir à payer quoi que ce soit.

Quel est le meilleur créateur de boutique en ligne ?

Ça dépend principalement de vos exigences en tant que commerçant, mais de toutes les plateformes que nous avons étudiées, nous considérons que BigCommerce et Shopify (article en anglais) sont les mieux équipées en fonctionnalités, et Squarespace la plus facile à utiliser.

Aucun commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.